Le " upcycling " : quand l'art s'empare du recyclage

Des créateurs de vêtements, de bijoux ou encore de mobilier d’art travaillent de plus en plus avec des objets usagés comme des déchets de construction, de vieux bijoux ou encore de vieux tissus ou des vêtements anciens chinés sur des brocantes ou des marchés. Ces objets sont ensuite transformés avec passion pour retrouver une nouvelle vie. Nous sommes allés à la rencontre de jeunes créateurs belges.

Le upcycling s’invite dans le monde de la mode

Eva est créatrice de mode et amoureuse de vieilles fringues. La récupération est sa source d’inspiration mais aussi sa matière première. « On retravaille actuellement une très belle veste de paysan des années’20 mais on a d’abord dû faire un travail de restauration car elle était assez usée ».

Eva et son frère Hugo Velasquez hantent les marchés, et particulièrement celui de la place du Jeu de balle à Bruxelles, en quête de d’objets et de pièces de tissus usagés qui feront leur bonheur. « On récupère de tout, comme des boutons ou encore des vieilles tirettes », explique Eva.

Des actes écologiques autant qu’artistiques

Hugo récupère aussi des chutes de tissus des maisons de haute couture pour en faire de nouveaux vêtements. « Pour moi c’est une question d’élégance et de savoir-faire, autant qu’une prise de conscience de la question environnementale. Je travaille pour une économie durable orientée vers la haute couture et un style plus habillé ».

Le Upcycling : la nouvelle tendance branchée

Ces deux créateurs s’inscrivent dans un mouvement très tendance. Didier Vervaeren est professeur d’accessoires à l’Ecole des arts visuels de la Cambre. Pour ce fin connaisseur du monde de la mode en Belgique, on assiste enfin à une prise de conscience des enjeux environnementaux chez les jeunes créateurs. « Aujourd’hui, chacun à son niveau veut apporter sa pierre à l’édifice. Le monde de la mode est un gros pollueur, il faut donc qu’il se donne bonne conscience et travaille à la récupération de ses déchets ».

Upcycling et déchets de construction

L’autre grande tendance du upcycling, est la récupération de déchets de construction ou d‘objets abandonnés. Lionel Jadot vient d’une famille d’artisans. Pour lui, il s’agit là d’une démarche tout à fait naturelle. Il explique comment il réalise l’une de ses créations : « Je récupère des chutes de marbre. Je les pré assemble par couleurs puis je les fixe pour qu’elle ressortent comme une excroissance sur une table basse en acier de ma fabrication ». Marbres, ferrailles ou encore bois précieux, tout est bon à prendre pour ce créateur très inspiré.

Comme lui en Belgique, de plus en plus de jeunes artistes se mettent à faire du recyclage une véritable passion artistique.

 

L’upcycling, un recyclage à la mode

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK