Le très joli geste de l'attaquant de l'AS Monaco, Keita Baldé

Le très joli geste de l’attaquant de l’AS Monaco, Keita Baldé
Le très joli geste de l’attaquant de l’AS Monaco, Keita Baldé - © VALERY HACHE - AFP

Souvent, les stars du ballon rond offrent de jolis chèques pour de belles causes, mais rarement ils s’engagent personnellement. L’attaquant sénégalais de Monaco, Keita Baldé est une exception. Il s’implique pour loger des migrants qui ramassent les fruits en Catalogne à Lleida près de Barcelone.

Aucun hôtel n’accepte de les loger

Ils sont venus prêter main forte aux agriculteurs de l’arrière-pays catalan, en manque de main d’œuvre à cause du Coronavirus depuis le début du mois de mai. Toute la journée, ces migrants originaires du Sénégal pour la plupart et arrivés en Espagne à travers des filières clandestines cueillent des fruits pour 6.5 euros de l’heure. Le soir pourtant, ils dorment dans la rue. Aucun hôtel de Lleida, une ville à 150 kilomètres de Barcelone n’accepte de les loger.

Indigné par cette situation et devant l’inaction des autorités locales, l’attaquant de l’AS Monaco Keita Baldé (25 ans), remue ciel et terre pour leur trouver un toit. Né en Catalogne à Arbucies, le footballeur joue pour la sélection sénégalaise et est sensible au sort des migrants subsahariens en Espagne. Il y a quelques jours, il a décroché son téléphone et a réussi à louer un premier immeuble pour loger 90 des 200 saisonniers en payant à l’avance quatre mois de loyer. " Je suis là pour trouver des solutions et aider ces gens-là " a expliqué le joueur dans une longue vidéo en espagnol postée sur Instagram. " Nous vivons dans une société complexe, mais personne dans le monde ne mérite cette indifférence et cette difficulté à vivre ".

De nombreux refus malgré la célébrité

Malgré sa notoriété et son carnet de chèque, Keita Baldé a essuyé de nombreux refus mais il espère bien convaincre un nouveau propriétaire et louer un deuxième immeuble. En plus du logement, il s’est engagé à payer les repas des migrants jusqu’en septembre. Il leur a également acheté des vêtements. Les associations locales dénoncent le racisme des hôteliers qui n’ont pourtant aucun client en ce moment. " La couleur de peau ne devrait plus être un problème "  rappelle Keita Baldé.

Sur les réseaux sociaux, l’affaire est très commentée. Certains n’hésitent pas faire le lien avec le cas George Floyd et dénoncent une société catalane plus prompte à s’indigner pour une affaire qui a lieu de l’autre coté de l’océan que pour ce cas flagrant de racisme en Catalogne. " C’est fou comme Minneapolis semble juste à côté et Lleida si loin " ironise ainsi un internaute sur twitter.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK