Le smartphone, compagnon quotidien pour les jeunes

Constantin aura bientôt dix ans. Il n'a pas encore de téléphone portable. Il en recevra un le jour où il rentrera seul de l'école. Par contre il a une tablette qu'il utilise essentiellement pour jouer mais aussi pour regarder des documentaires. Il peut l'utiliser une heure trente par jour : " Parfois, j'aimerais passer un peu plus de temps sur la tablette." 

Son grand frère, Dimitri, a 14 ans. Il a un ordinateur dans sa chambre, mais il l'utilise peu. Il a une console de jeux, qu'il n'allume pas tous les jours, et un téléphone portable. C'est l'écran qu'il utilise le plus " pour regarder Netflix, consulter Instagram, Snapchat…". D'après sa maman, sa consommation numérique doit tourner autour de 3 heures par jour. Avec des règles : à partir de 22 heures, impossible d'allumer un écran.

Un outil omniprésent

Dimitri et Constantin sont loin d'être des exceptions, comme le montre l'étude #Generation2020 de l'asbl Média Animation qui vient d'être publiée sur les pratiques numériques chez les jeunes. Plus de 2000 élèves de l'enseignement primaire et secondaire y ont participé. Résultat, et cela n'étonnera personne :  l’objet numérique, que ce soit un smartphone, une tablette ou une console, est omniprésent dans leur vie. Même très jeune.

Comme le révèle le témoignage de cet élève de première année primaire : " Ma maman a dit que j'étais trop jeune pour avoir un smartphone. Et puis j'ai déjà ma tablette. Ma maman dit que quand j'aurai 12 ans, je pourrai avoir un téléphone."

Si chez les plus jeunes, c'est l'écran de télévision qui est en tête des écrans utilisés, chez les plus grands, c'est le smartphone qui est largement plébiscité. Il est fortement présent dès la sixième primaire puisque 87% en possèdent déjà un. Passés en secondaire, rares, très rares sont les élèves qui n'en possèdent pas un. Et ils l'utilisent tous les jours. C'est le cas de 9 jeunes sur 10.

Prenons une journée d’école :
-    38% utilisent leur smartphone plus de 4 heures
-    37% entre 1 et 4 heures
-    15% entre 0 et 1 heure
-    5% de temps en temps
-    5% rarement ou jamais
Cette consommation augmente évidemment pendant les week-ends et congés scolaires puisque 58% des jeunes utilisent leur smartphone plus de 4 heures par jour. Un bon tiers de la journée pour un jeune sur deux.

Un jeune de 5eme secondaire témoigne : " Chaque jour. Ca dépend si c'est pendant les congés ou pendant la semaine. J'utilise mon téléphone à l'école parce qu'on a le droit. Mais en termes de temps… On va dire 5 heures, un truc comme ça…"
Au point que s’en passer se révèle difficile : 66% sont conscients qu’ils ressentiront un manque s’ils n’y ont pas accès pendant une journée. Mais ils en sont conscients : 56% des jeunes interrogés estiment utiliser leur portable avec excès. Mais ça vaut aussi pour leurs parents. A la proposition " je pense que mes parents sont trop occupés avec leur smartphone", il y a eu 56% de réponses positives...

l'embed:

Un outil à maîtriser

Si le smartphone est un objet quotidien de leur vie, l'étude montre aussi que ces jeunes en sont pleinement conscients : la moitié d'entre eux a l'impression de passer trop de temps à l'utiliser. Autre constat : les jeunes semblent veiller à protéger leur vie privée. Et cela de différentes façons : ne pas accepter certains amis sur les réseaux sociaux, gérer les paramètres de sécurité ou encore se détaguer des photos sur lesquelles ils ont été identifiés. Petit à petit, ils apprennent donc à maîtriser cet outil devenu de toute façon incontournable, qui leur donne le sentiment d'être mieux informés et davantage connectés à leurs amis. Il leur reste maintenant à apprendre à s'en détacher. Mais cela vaut certainement aussi pour les adultes.

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK