Le Scan : investir en ligne, trop risqué ?

Vous avez sans doute vu passer ces publicités entre deux statuts Facebook ou entre deux tweets. Elles proposent une formation express en investissement et un changement radical de vie grâce à des gains aussi importants que rapides. Pour L’équipe du Scan, c’était trop beau pour vrai.

La majorité de ces plateformes d’investissements mettent en avant des témoignages qui laissent rêveur. "J’ai gagné plus de 1,000 $ la première semaine" s’émerveille Michael, client heureux du site Bitcoins Evolution. Quant à George, un Anglais inscrit sur Bitcoin Revolution, lui est "assis sur un bénéfice de 38,459 $" !

Alors ça impressionne, c’est sûr, mais à mieux regarder George et Michael, on remarque que quelque chose cloche…

George/Michael vient en fait d’une base de données de photos libres de droit. Et contrairement à ce que les deux sites d’investissement mettaient en avant, aucune somme n’a été perçue. D’ailleurs, "tout cela n’est qu’apparence, il n’y a pas d’investissements qui sont réalisés, explique Mathieu Saudoyer, de la FSMA, acronyme qui désigne l’Autorité des services et marchés financiers. La seule chose que font ces escrocs, c’est encaisser votre argent. Ils n’en font rien du tout en fait."

Si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ça ne l’est pas !

Mathieu Saudoyer nous indique que l’an dernier, ce sont 179 sites frauduleux du même type qui ont été fermés. Mais sitôt supprimés, ils réapparaissent quasi instantanément, "la preuve, en 2020, on a déjà près de 300 signalements".

Et ces sites réussissent souvent leur coup : rien que depuis mai 2019, les Belges y ont investi, et donc perdu, 10 millions d’euros. "Et encore, ce n’est que sur base des témoignages que l’on reçoit." La partie émergée de l’iceberg, en quelque sorte.

Les sites d’investissements frauduleux ne vous feront donc jamais rien gagner. Problème, les sites d’investissements tout à fait légaux ne vous feront pas non plus de cadeau.

Depuis plusieurs années maintenant, il est possible d’investir sur des produits autrefois réserver aux professionnels. "Un particulier, s’il ne fait pas attention, il va s’exposer et parfois prendre des produits dans lesquels il pourrait même perdre plus que son capital de départ, c’est déjà arrivé." Selon Nicolas Claeys, de Test Achat Invest, le solde est négatif pour "80 à 90% des investisseurs".

Des produits trop dangereux pour le commun des boursicoteurs, mais aussi des ambitions bien trop démesurées. "Pour gagner en bourse, il faut être riche au départ" résume-t-il, avec cet exemple pour illustrer ces propos :

Le rendement de 5% est tout à fait honnête, les mises mensuelles de 50 euros ne sont pas anodines, et pourtant, les gains accumulés après 30 sont loin des millions que certains espèrent.

Il faut donc changer la conception que l’on peut avoir de l’investissement. "La plupart du temps, vous allez consolider votre capital, vous aurez un peu plus à l’échéance, voire beaucoup plus parfois, mais beaucoup plus de "un petit peu", ça ne fait pas grand-chose finalement."

Nos deux spécialistes mettent en garde contre l’investissement en ligne non renseigné, trop impulsif et trop ambitieux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK