Le salon du tourisme de Madrid Fitur attend 100.000 visiteurs de 60 pays la semaine prochaine

Le salon international du tourisme de Madrid, Fitur, l'un des plus grands au monde, prévoit d'accueillir 100.000 personnes de 60 pays du 19 au 23 mai, ont annoncé jeudi ses organisateurs.

Selon eux, il s'agira du "premier salon présentiel" pour le secteur touristique mondial depuis le début de la pandémie de Covid-19.

"Le monde entier nous regarde, car en dépit de tous les pronostics, nous avons fait le pari de célébrer (le salon) de manière présentielle", a déclaré lors d'une conférence de presse José Vicente de Los Mozos, président du comité exécutif du parc des expositions Ifema à Madrid où se tient Fitur.

Encourager la reprise

L'objectif est d'"encourager la reprise" du tourisme, secteur pesant 12% du PIB et donc "essentiel" pour l'économie espagnole, a-t-il souligné.

"Les prévisions de participation tournent autour de 50.000 professionnels nationaux et internationaux, du mercredi au vendredi, tandis que 50.000 autres personnes sont attendues lors de l'ouverture au public le week-end", ont indiqué Ifema et Fitur dans un communiqué publié en parallèle.


►►► A lire aussi: Coronavirus en Espagne : le pays espère accueillir 45 millions de touristes étrangers en 2021


Le nombre de visiteurs est drastiquement réduit par rapport à la dernière édition de janvier 2020, lorsque environ 260.000 personnes s'étaient déplacées, dont 150.000 professionnels.

La capacité d'accueil des pavillons sera limitée à 50%. 5000 entreprises du secteur sont attendues. 

Voyage essentiel

Afin de contourner les restrictions de voyages concernant les ressortissants de pays hors Union européenne, le gouvernement espagnol a accordé le statut de "voyage essentiel" à leur venue à Fitur, leur permettant d'obtenir un visa. 

Ils devront, comme tout voyageur, présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures à leur arrivée, et se soumettre à de nouveaux tests Covid pendant les journées professionnelles.

Une obligation à laquelle échappera le grand public attendu le week-end car il ne reste en général "qu'une heure trente à deux heures" et n'a accès qu'aux vastes espaces des pavillons, limitant ainsi le risque de contagion, a justifié Eduardo Lopez-Puertas, directeur général d'Ifema.

De nombreux événements et débats seront aussi organisés en ligne.

Au printemps 2020, une partie du parc des expositions de Madrid avait été transformé en hôpital de campagne pour répondre à la saturation des hôpitaux. La pandémie a fait plus de 79.000 morts en Espagne, l'un des pays européens les plus touchés.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK