Le salon de la pêche à la mouche à Charleroi a attiré des visiteurs de toute l'Europe

Des milliers de visiteurs ont participé au salon de la pêche à la mouche ce week-end à Aiseau-Presles. Les professionnels y ont rencontré des amateurs venus des quatre coins de Belgique, mais aussi de Slovénie, de Pologne, d'Ecosse ou d'Irlande.

Mais comment pêche-t-on à la mouche ? "À l’origine, on imite un insecte. Le truc, c’est de trouver la truite ou une autre espèce", explique Rolland Henrion, vendeur de matériel de pêche. Pour constituer le corps de la mouche, on utilise de la laine et du fil métallique. Des poils et des plumes sont utilisés pour représenter respectivement le thorax et les ailes.

Même s’ils ont déjà leur matériel, les amateurs de pêche à la mouche vont devoir faire encore preuve d’un peu de patience. Et pour cause : la saison ne rouvre qu’en mars.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK