Le Royaume-Uni va vacciner les 16-17 ans contre le Covid... avec une dose

Le Royaume-Uni va étendre sa campagne de vaccination contre le coronavirus aux adolescents de 16 et 17 ans, s'abstenant pour l'instant d'immuniser tous les plus de 12 ans comme de nombreux pays occidentaux, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires.

"J'ai demandé au NHS", le service public de santé britannique, "de se préparer à vacciner ceux qui sont éligibles dès que possible", a déclaré dans un communiqué le ministre de la Santé, Sajid Javid.

Le programme commencera dans "les toutes prochaines semaines", a déclaré le professeur Jonathan Van-Tam, médecin-chef adjoint pour l'Angleterre, lors d'une conférence de presse.

La deuxième dose n'est pas encore d'actualité

Les 16-17 ans recevront une première dose avant qu'une décision ne soit prise au sujet de la deuxième dose après examen des données, a-t-il ajouté.

Jusqu'alors, les jeunes de plus de 16 ans n'étaient éligibles que s'ils sont considérés à haut risque en raison de pathologies sous-jacentes.

Seul le vaccin Pfizer/BioNTech a pour l'heure été approuvé chez les plus de 12 ans par le régulateur britannique.

Selon le Pr Wei Shen Lim, qui préside la commission chargée de conseiller le gouvernement dans son programme de vaccination, les données seront réexaminées pour les 12-15 ans.


►►► À lire aussi : Vaccination en Belgique pour les ados âgés de 12 à 15 ans : libre choix et consentement éclairé


Le mois dernier, le gouvernement avait annoncé l'extension de la campagne de vaccination aux 12-15 ans cliniquement vulnérables, ainsi qu'aux 12-17 ans qui sont en contact dans leur foyer avec des personnes immunodéprimées et à tous les jeunes de 17 ans dans les trois mois qui précèdent leur 18e anniversaire.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK