Le recours à la pilule abortive en hausse

Illustration
Illustration - © sabianmaggy (Flickr)

Le nombre de femmes qui avortent à la maison en absorbant la pilule abortive mifepristone a augmenté de près de 2% de 2625 en 2008 à 2935 en 2009, ressort-il de chiffres de la Commission nationale d'évaluation de la loi relative à l'interruption volontaire de grossesse.

En 2009, 18 870 avortements ont été enregistrés en Belgique.

La plupart des grossesses (82%) ont été interrompues dans des centres d'avortement, les autres dans des hôpitaux. Dans trois quarts des cas, l'avortement se fait par aspiration de l'embryon. Entre 2008 et 2009, l'utilisation de la pilule abortive mifepristone a augmenté de 15,44% à 17,15%.

La gynécologue et sénatrice Marleen Temmerman (sp.a) indique dans une réaction que l'utilisation de la pilule abortive est, dans les premières semaines de grossesse, une alternative toute aussi sûre. "Il est important que les femmes soient bien accompagnées et informées sur ce qui les attend", explique Marleen Temmerman. C'est pourquoi elle n'est pas favorable à ce que de telles pilules soient disponibles en vente libre.

"Le temps de réflexion reste une étape importante du processus. Pas seulement sur le plan médical, parce qu'il peut toujours y avoir des complications, mais surtout au niveau psychologique", conclut-elle.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK