Le rappeur flamand, Zwangere Guy, un véritable cocktail d'efficacité lyrique

Le rappeur flamand, Zwangere Guy, un véritable cocktail d’efficacité lyrique
Le rappeur flamand, Zwangere Guy, un véritable cocktail d’efficacité lyrique - © KOEN BLANCKAERT - BELGA

Aujourd’hui, il est bien connu que les rappeurs belges cartonnent sur la scène francophone. Mais, les néerlandophones ne sont pas en reste. L’un d’entre eux se démarque, d’ailleurs, particulièrement. Son nom de scène ? Zwangere Guy, un nom plutôt atypique. Comprenez Guy enceint.

Son rap est un véritable cocktail d’efficacité lyrique. Des beats cinglants, influence "old school", le tout sublimé par sa moedertaal gutturale. Gorik, de son vrai prénom, était cuistot à l’Ancienne Belgique, il y a quelques années encore. Au printemps dernier, il a affiché soldout pour une triple date dans la salle mythique. "Cela me touche blindé. C’est super nice. Quand tu regardes la scène hip-hop à Bruxelles, maintenant, il y a plein de gens qui écoutent des artistes belges. Et, c’est ça qui me touche le plus. Et, ça marche très bien chez moi, mais c’est pas que j’ai inventé l’eau chaude", déclare l’artiste bruxellois. Car, n’allez surtout pas lui dire qu’il est flamand. Zwangere Guy est un ket bruxellois et le revendique. Dans son dernier album, on retrouve d’ailleurs un hommage à Arno, qu’il considère comme un de ses modèles. "Arno, pour moi, c’est un exemple. Je le croise beaucoup, ici en ville. Et, il m’a invité pour ses 70 ans à jouer deux, trois tracks. Il m’a aussi demandé si je ne voulais pas faire deux, trois trucs sur "Putain, putain," Donc, j’ai pris le même rime, et puis on a été boire une bière. Et, j’ai demandé si je pouvais utiliser ça. Il m’a fait "ouais, ouais". Tchik, tchak, boum, patate."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK