"Le rajeunissement de la franc-maçonnerie est devenu une priorité"

"Le rajeunissement de la franc-maçonnerie est devenu une priorité"
"Le rajeunissement de la franc-maçonnerie est devenu une priorité" - © Tous droits réservés

Alors que la franc-maçonnerie fêtait ses 300 ans d'existence le 24 juin dernier, naissait en Belgique une nouvelle loge à Louvain-la-Neuve. Jacques François, grand maître en fonction de la Grande loge régulière de Belgique justifie ainsi le choix de la ville estudiantine: se rapprocher "d'un milieu aux racines judéo-chrétiennes marquées, d'un public jeune et d'un territoire vierge de toute présence maçonnique".

Trois cents ans après sa fondation à Londres, les réflexions des différentes loges restent d'actualité. Invité d'Au bout du Jour, Jacques François estime que "La Maçonnerie doit reconsidérer son rôle dans la société. Elle doit corriger un certain nombre de perceptions erronées quant à sa fonction réelle et penser à son avenir." Le grand maître confirme ainsi: "Le rajeunissement de la franc-maçonnerie est devenu une priorité".

Nous vivons dans un monde profane où ce qui domine, c'est la chaoscratie

Pour la Grande loge régulière de Belgique, attirer les jeunes reposerait sur deux piliers: la réflexion derrière les symboles et revaloriser les notions d'ordre et de sens. "Aujourd'hui, nous vivons dans un monde profane où ce qui domine, c'est la chaoscratie (...) Les notions d'ordre, de sens se sont diluées ou sont en train de se diluer, en particulier parmi les jeunes générations", explique Jacques François. 

"La maçonnerie est une démarche qui repose sur l’interprétation et le travail de symboles. Les symboles sont la plénitude des richesses d'interprétation, il n'y a pas de doctrine derrière un symbole. Pour cette raison, la maçonnerie spiritualiste que nous pratiquons peut intéresser les jeunes"

Ecoutez l'interview accordée par Jacques François à Eddy Caekelberghs :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir