Le railpass gratuit de nouveau reporté au 5 octobre, Ecolo demande plus de clarté

Le railpass gratuit de nouveau reporté: ce sera à partir du 5 octobre
Le railpass gratuit de nouveau reporté: ce sera à partir du 5 octobre - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le railpass gratuit qui devait être accordé dans le cadre des mesures liées au coronavirus est une nouvelle fois reporté, cette fois-ci jusqu'au 5 octobre, a indiqué vendredi le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot.

Cette mesure décidée à l'époque des pouvoirs spéciaux ne fait pas l'unanimité. Un premier report au mois de septembre avait déjà été annoncé. Le nouveau report a été demandé, entre autres, par les bourgmestres des communes de la Côte, le gouverneur de Flandre occidentale et la SNCB. Il se justifie par des raisons sanitaires et a été décidé en marge du Conseil National de Sécurité (CNS) de jeudi, indique le cabinet du ministre.

Un report de cette mesure à un moment sanitaire plus propice

"Effectivement, pour des raisons de sécurité sanitaire évidentes et pour que la SNCB puisse continuer à transporter ses voyageurs de la manière la plus sûre possible, y compris au niveau sanitaire, nous avions demandé un report de cette mesure à un moment sanitaire plus propice", a confirmé la société des chemins de fer.

Les personnes qui souhaitent recevoir ce railpass gratuit (comprenant 12 trajets gratuits, deux fois par mois sur une durée de 6 mois) pourront toutefois se le procurer d'ici le 1er septembre. La validité du railpass sera étendue au 31 mars.

La SNCB communiquera dans les prochains jours les modalités pratiques pour obtenir ce railpass.

Ecolo, défenseur de cette mesure, interrogera le ministre de la Mobilité, François Bellot, à propos de ce nouveau report. "Nous comprenons que la mise en oeuvre du railpass s'adapte à l'évolution de la pandémie et que la SNCB décide de décaler sa mise en oeuvre."

Nous attendons davantage de clarté

"Mais nous attendons davantage de clarté du ministre de la Mobilité quant aux raisons d'un report aussi lointain et à la manière pour les citoyens de se procurer le railpass, sinon la pression se reporte sur le personnel de première ligne. Nous interrogerons dès que possible François Bellot sur cette mesure importante dans la perspective de la vie 'avec le virus', dans laquelle le train aura un rôle important à jouer", a déclaré le chef de groupe à la Chambre, Georges Gilkinet.

De son côté, le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, a fait part de sa satisfaction après ce report. "En septembre, il peut encore faire très beau. Si nous attirons davantage de gens à la mer avec ce pass gratuit, la situation peut à nouveau se tendre", a-t-il souligné.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK