Le quotidien de demain est déjà à portée de main

RTBF
RTBF - © RTBF

Les scientifiques imaginent chaque jour le monde de demain. Un monde où les objets du quotidien évoluent sans cesse. C'est le feuilleton de la semaine

Depuis très longtemps, l'homme a éprouvé le besoin de créer un être à son image et surtout à son service. Les traces des premiers robots ou automates remontent à l'antiquité. Au 19 ème siècle, avec la mécanisation et l'industrialisation, ils deviennent beaucoup plus courants et sofistiqués. Mais tout est relatif: leur tâche est limitée à une seule action peu utile comme saluer un public. La beauté du geste quoi. Mais l'idée des créateurs a souvent été de leur donner le plus d'autonomie possible. Ils ont fait fantasmer plus d'un artistes aussi. Qu'ils soient écrivains ou encore cinéastes bien sûr. Qui ne se souvient pas de R2D2 de la guerre des étoiles? Agile et intelligent, un humanoïde presque plus humain que l'humain!
Ca c'est pour la fiction mais la réalité pourrait la dépasser, ou l'égaler à tout le moins. Exemple avec Asimo, une création humanoïde du groupe Honda. Asimo est capable d'intégrer des situations simples. Mais peu à peu, ce petit robot, grâce àl intelligence interne que ses concepteurs lui ont donné, pourra bientôt prendreune initiative. Les ingénieurs se donnent encore dix à 15 ans pour doter Asimo d'une intelligence suffisante.

Ce mardi, nous vous emmenons dans l'infiniment petit: les nanotechnologies. Un monde étonnant, porteurs de découvertes susceptibles d'être utilisées en médecine, dans le secteur indistriel, alimentaire, etc. Dans notre reportage, nous verrons comment les scientifiques s'inspirent de la nature, en l'occurence une feuille de lotus, pour recréer ses capacités hydrophobes (les feuilles rejettent les gouttes d'eau qui glissent sans se déposer). Objectif, créer des surfaces (des vitres par exemple), autonettoyantes ou très résistantes à l'humidité.

Ce mercredi, venez découvrir la photographie de demain. Les appareils permettant de donner aux clichés une troisième dimension sont déjà là mais pas encore à la portée de n'importe qui. Pour l'instant, faire développer ce genre de photos vous entraine ... au Japon. Un peu cher le souvenir ! Mais le grand défi est, nous dit-on, l'interaction du son et de l'image.

Ce jeudi: la science et l'archéologie; l'archéométrie regroupe les technologies au service de l'archéologie. Ces techniques qui permettent de dater, de comprendre comment ont été fabiqué les objets du passé, avec quels matériaux, quels sont les pigments utilisés en peinture, que ce soit sur toile ou rupestre. Ce sont aussi toutes les techniques mises en oeuvre pour restaurer et conserver au mieux les vestiges archéologiques, les sculptures, les peintures...Mais ce que l'on sait mons, c'est que ces techniques sont parfois très utiles pour le futur. En effet, les outils mis en oeuvre pour comprendre le passé peuvent aussi être utile à la recherche. L'université de Liège  a développé le cenre européen d'archéométrie. Un centre d'expertise où se cotoyent des archéologues, des physiciens ou encore des statisticiens.
Ce vendredi: la météo de demain ... en fait, elle a été initiée dès le 19 ème siècle. Plus tard, en 1913, l'Institut royal de météorologie devient un organisme à part entière. Petit à petit, les outils se perfectionnent ..il y a d'abord les radars qui ne serviront pas qu'à la Guerre .... aujourd'hui, la météo moderne c'est la combinaison des outils .. les satellites vont envoyer des données de températures et de pression puis, plus tard, des photos des perturbations. Autre technique : le ballon captif dont la traversée dans l'atmosphère permet de récolter des données sur l'humidité, par exemple. La météo c'est bien entendu aussi l'ordinateur et les calculs statistiques ... en fait, la météo c'est un aventure que les météorologues revisitent chaque jour pour vous livrer le temps qu'il fera demain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK