Le Prix Francqui 2008 au professeur Michel Georges

RTBF
RTBF - © RTBF

Le Prix Francqui 2008 a été décerné, mardi matin, à Michel Georges, professeur à l'Université de Liège et directeur de l'unité de Génomique animale. Il a été remis par le prince Philippe au Palais des Académies à Bruxelles.

Le lauréat, âgé de 48 ans, a reçu ce prix pour ses "travaux de pionnier dans la découverte de la génétique des caractéristiques complexes". Il a été désigné par un jury international présidé par Sir Tim Hunt, prix Nobel de Médecine en 2001.

Décerné depuis 1933, le Prix Francqui, d'un montant de 150.000 euros, est décerné à un chercheur belge de moins de 50 ans "ayant apporté à la science une contribution importante dont la valeur a augmenté le prestige de la Belgique". Il est attribué annuellement et successivement dans le domaine des Sciences Exactes, des Sciences Humaines et des Sciences Biologiques et Médicales.

 

Docteur en médecine vétérinaire, le professeur Michel Georges est considéré comme un "leader mondial en génétique et génomique", a expliqué Mark Eyskens, président de la Fondation Francqui, lors de la présentation du lauréat. "Ses contributions constituent un progrès important dans le domaine. Il a développé des méthodes pour identifier des gènes qui contrôlent des caractéristiques simples, comme certaines maladies génétiques, mais également des caractéristiques complexes comme la croissance des muscles et la production de lait dans les bovins", commente la Fondation. "En sondant les phénotypes des animaux domestiques, il met avec ses collègues le doigt sur des mécanismes moléculaires nouveaux, résultant de la perturbation de la régulation génique par des micro-ARN, cette nouvelle catégorie de gènes découverte récemment".

Selon la Fondation Francqui, les travaux du professeur Michel Georges sont importants pour l'élevage. "Par la demande accrue de produits agricoles, la possibilité d'influencer des modifications génétiques naturelles, d'une manière responsable, est une conséquence immédiate de l'oeuvre de Michel Georges", insiste-t-elle.

M. Georges a exprimé un sentiment de gratitude vis à vis de la Fondation pour ce prix. Il a expliqué les objectifs poursuivis par son équipe, qu'il a associée à cette récompense, dans ses travaux sur la génétique et la génomique. "Des motivations appliquées d'abord, comme l'identification des gènes qui font les différences entre les individus avec comme espoir final, la définition de stratégies de sélection plus performantes. Des motivations fondamentales ensuite, telles que comprendre comment fonctionne notre organisme ainsi que les variations génétiques sur lesquelles opère la sélection naturelle", a-t-il détaillé.

Le lauréat a été désigné par un jury international présidé par Sir Tim Hunt, prix Nobel de Médecine en 2001.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK