Le printemps tardif à l'origine d'un pic dans la migration annuelle des amphibiens

Le printemps tardif à l'origine d'un pic dans la migration annuelle des amphibiens
Le printemps tardif à l'origine d'un pic dans la migration annuelle des amphibiens - © Tous droits réservés

Les amphibiens ont commencé leur migration annuelle, laquelle a débuté très tardivement cette année à cause du froid intense de fin février début mars. On s'attend à ce que la migration depuis les lieux d'hivernage jusqu'aux points d'eau soit particulièrement intense samedi en raison de températures attendues autour de 15 degrés.

"Les crapauds ont besoin d'une température minimale de 10°C et des conditions d'humidité suffisante pour entamer leur migration", explique Dominique Verbelen de l'organisme Natuurpunt. "Comme il a fait froid très longtemps et que tous les amphibiens se sont réveillés en même temps ces derniers jours, ils se mettront probablement en route en masse dès le crépuscule".

Dans les trois régions du pays, les amateurs et bénévoles se tiennent prêts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK