Le plus grand centre de vaccination de Belgique ouvre ses portes aujourd'hui à Bruxelles

Ce mardi matin ouvre l'un des plus grands centres de vaccination de Belgique au Palais 1 du Heysel. Pour Emin Luka, le directeur opérationnel de Brussels Expo, transformer un de ces palais en centre de vaccination était une première et un parcours riche en défis. 

"C’était un vrai challenge de transformer le Palais 1 de Brussels Expo en un centre de vaccination. Le gros défi était évidemment le temps, car on a eu très peu de temps pour pouvoir organiser le tout. En un peu moins de trois semaines, tout devait être prêt. Et ensuite, le deuxième gros challenge était de travailler avec le CHU Saint-Pierre et toutes les contraintes médicales qui sont derrière", a-t-il détaillé.  

Pour repérer le matériel, les équipes se sont chargés de passer des coups de fil : il était urgent de trouver les frigos, les congélateurs, les sièges pour la vaccination. La recherche a duré environ deux semaines. "Les sièges viennent d’Italie, les réfrigérateurs viennent du Danemark. C’était très compliqué, mais ils ont réussi le challenge de trouver tout ce matériel", explique Emin Luca.


►►► À lire aussi : Au palais 1 du Heysel, dans les coulisses de l’installation du plus grand centre de vaccination de Belgique


Le centre, qui ouvre ses portes aujourd'hui à 10h30, va d'abord recevoir le corps médical qui souhaite se faire vacciner. Alors que dans un premier temps, le Palais 1 sera ouvert six jours sur sept, à terme, il le sera sept jours sur sept. "Tout d’abord huit heures par jour et ensuite dix heures à douze heures par jour, avec une nocturne tous les jeudis", détaille Emin Luka.

La structure présente 20 box de vaccination: pour l'instant, le centre permettra de vacciner environ 1000 personnes par jour. A terme, l'objectif est d'atteindre les 5000 vaccinations par jour, pour un total de 100 000 par mois.

 

3 images
© Tous droits réservés

Pour l'instant, seul le vaccin AstraZeneca sera administré

Comme envisagé préalablement, seul le vaccin d'AstraZeneca sera administré dans un premier temps. "C’est le vaccin qui est prévu en premier chez nous mais il est possible qu’on passe à un deuxième vaccin sur le site du Palais 1. Tout dépend des livraisons des vaccins", a détaillé Emin Luka.


►►► À lire aussi :Coronavirus en Belgique ce 16 février : le nombre moyen de contaminations en baisse de 20%


La mise en place du dispositif vaccinal est coordonnée avec les équipes médicales, et notamment avec celles du CHU Saint-Pierre. Catherine Bosmann, infirmière en chef au CHU Saint-Pierre et coordinatrice médicale du projet, nous explique: "C’est comme un Apple Store, mais c’est un vaccin store. Il n’y a que deux produits disponibles et ils sont gratuits, s’ils arrivent. On est des soignants avant tout, donc on est extrêmement attentif à la qualité d’accueil. On veut que l’expérience de vaccination soit positive pour le citoyen. On veut donc rendre le dispositif le plus agréable possible. Et ce qu’on veut aussi, c’est que les soignants assurent leur fonction de base, qui est la relation d’aide et la qualité d’accueil, outre la qualité du soin prodigué." 

Si la coordinatrice du projet met en exergue l'aspect "accueil" du centre, c'est que les équipes souhaitent rendre la vaccination la plus agréable possible: "On a l’habitude d’organiser des événements, évoque Emin Luka et pour nous, un centre de vaccination, c’est comme un événement, donc on a surtout voulu jouer sur l’aspect détente et l’aspect expérience au Palais 1. Après la vaccination, les personnes qui viendront au Palais 1 auront un moment agréable avec de la musique, de la lumière, toute une série de choses qui leur permettra de passer les 30 minutes d’observation dans les meilleures conditions". Au total, en fait, la vaccination prend environ 45 minutes: le temps de prendre la température, s'enregistrer, recevoir le vaccin et passer une demi-heure en observation. 


►►► À lire aussi: D’une " légère grippe " au " pays le plus touché " : les déclarations, les mesures… et puis les chiffres


Cette semaine, 4800 personnes se verront administrer le vaccin AstraZeneca. Le centre ne fonctionnera pas encore à pleine capacité cette semaine, étant donné que la disponibilité des vaccins est limitée.

Le centre de vaccination du Heysel était prêt depuis deux semaines, mais ce n'est qu'à partir d'aujourd'hui/mardi que la population peut s'y faire vacciner. Mardi, quelques dizaines de personnes recevront leur première injection du vaccin AstraZeneca. Il s'agira principalement de médecins généralistes, dentistes et des infirmières à domicile de moins de 55 ans.

3 images
© Tous droits réservés

Le Palais 1 recommence à vivre grâce à ce projet

A quelques heures de son ouverture, Emin Luka a également rappelé que le Palais 1 dispose des conditions optimales pour devenir un centre de vaccination: entre la grandeur de l'espace et son emplacement géographique (en face du métro Heysel, à côté du parking), le Palais 1 présente également un accès facilité pour les personnes à mobilité réduite.

Pour Emin Luka, l'ouverture du centre représente le début de la vie du Palais 1 après des mois de silence et une opportunité de reprise du travail pour le personnel. "C’est quelque chose qu’on a vraiment voulu mettre en place, c’est-à-dire pouvoir faire retravailler le personnel de Brussels Expo, qui est en chômage depuis le mois de mars — 90% du personnel ne travaillait plus. Et il y a entre 30 et 40 personnes à Brussels Expo qui se sont portées volontaires pour venir travailler sur le centre de vaccination, avec beaucoup d’enthousiasme d’ailleurs. Ça nous permet à nous, et à eux surtout, de retrouver une activité sur le site et ils sont très excités de pouvoir reprendre l’activité du travail".

Le centre ouvrira ses portes à 10h30. 

Sur le même sujet: 10/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK