Le plastique, un fléau pour l'environnement au niveau planétaire (infographie)

temporary-20180914104423
temporary-20180914104423 - © Tous droits réservés

Bouteilles, emballages, sacs en plastique... Chaque seconde, dix tonnes de plastique sont produites dans le monde, soit 3 à 4 milliards de tonnes. Et pour la plupart, retrouvées dans la nature. Cause de la pollution, les déchets ont aussi un impact conséquent sur la biodiversité. 

De nombreux déchets sont déversés dans la nature. Cela contribue à polluer les sols et les eaux. Ces déchets, il faut les recycler, car ils mettent de nombreuses années à se dégrader.

Le plastique est un problème plus grave que ce que l'on pensait

De nombreux mammifères marins deviennent victimes des déchets abandonnés dans l'océan. Emprisonnement, ingestion, sont les principales causes de mortalité chez les animaux. Dans l'émission Cash Investigation,  des traces de déchets, en particulier des sacs plastiques, sont retrouvés dans le ventre des poissons. "Ces poissons vivent jusqu'à 1400 mètres de profondeur. Et clairement, ils sont en contact avec du plastique... Cela signifie que le plastique est un problème plus grave que ce que l'on pensait", affirme Jessica Perelman, océanographe à l'Université d’Hawaï. 

Une étude de Nature, révèle que sur 1000 bébés tortues, plus de la moitié ont l'estomac rempli de plastique. Le grand nombre de déchets avalés par ces animaux causent des dommages irréversibles, pouvant les tuer. Les scientifiques concluent "qu'en moyenne, lorsqu'un animal ingère 14 morceaux de plastique, il a 50% de chances d'en mourir"

Une montagne de plastique en Tanzanie 

Une petite partie de la production de plastique se décharge en Tanzanie dans un centre de recyclage. Ce lieu est la dernière étape avant d’atteindre la Chine, "le plus gros acheteur de plastique à recycler". Récemment, le pays a mis un terme à sa politique et aux importations des déchets plastiques, ne voulant plus être la "poubelle du monde". Pourtant, le centre de recyclage continue d'acheter ces bouteilles vides, qui finissent par s'accumuler. Aujourd'hui, c'est une véritable montagne de plastique. 

Qui pollue le plus ? 

Des multinationales, telle que l'industrie Coca Cola, ont pris l'initiative d'incorporer davantage de plastiques recyclés pour fabriquer leurs contenants. Sauf que derrière ces belles promesses se cachent des stratégies secrètes limitant l'usage du plastique et de son recyclage. 

Selon les conclusions de l'enquête menée par Cash Investigation, les industriels culpabilisent les consommateurs afin de les laisser croire qu'ils sont à l'origine de la pollution. "Le problème, ce sont les gens qui jettent leurs emballages n'importe où", avait réagit un représentant de la firme Coca-Cola. Au travers des paroles d'associations et de scientifiques, les consommateurs se rendent coupable d'actes, en réalité orchestrés par l'immense production de plastique des industriels. 

Pourtant, depuis 1970, Coca-Cola connait les dangers de l'utilisation du plastique. En effet, à cette époque, la firme a lancé une étude d'impact environnemental. Cette étude dénote la supériorité du verre sur le plastique pour l'environnement. Mais, le plastique étant plus avantageux en terme économique, l'entreprise a préféré glisser le problème sous le tapis. 

Même si chaque consommateur triait correctement ses déchets, le plastique continuerait à poser problème. En effet, ce dernier ne peut pas se recycler intégralement puisque tout au long de la chaîne de recyclage il y a des pertes de matière. Selon Sandrine Rigaud, journaliste à Cash Investigation, "les pertes se situent entre 20% et 40%"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK