Le permis théorique plus difficile suite à l'augmentation des fautes graves

De nouvelles mesures pour plus de sécurité routière.
De nouvelles mesures pour plus de sécurité routière. - © JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Dès janvier 2018, la région wallonne a pour projet de réformer le permis de conduire théorique et pratique. Depuis quelques mois, plusieurs nouvelles mesures ont été dévoilées. C'est au tour des fautes graves de prendre davantage de place lors de l'examen théorique.

Brûler un feu rouge, prendre l'autoroute en sens inverse, accélérer alors que l'on est dépassé. Les fautes graves qui ôtaient immédiatement cinq points seront désormais au nombre de 50 au lieu de 14.

Dès le début de l'année 2018, il faudra donc redoubler de rigueur lors du test. Pour le réussir, il vous faut obtenir la note de 41 sur 50. Ainsi, deux fautes graves mèneront directement à l'échec. 

Objectif : sécurité

Une mesure qui peut paraitre stricte, mais qui, comme toutes les autres, a pour unique objectif d'accroître davantage la sécurité routière et ainsi diminuer le nombre d'accident surtout chez les jeunes pour qui le risque est 2 à 3 fois plus élevé que la moyenne générale.

À cette nouvelle règle s'ajoute d'autres nouveautés. L'apprenti conducteur qui choisit la filière libre et qui apprend avec un guide aura également la possibilité de rouler seul, ce qui n'est pas le cas actuellement. Il lui faudra simplement passer un certificat d'aptitudes.

Cependant, si le choix se porte sur la filière libre, l'apprenti conducteur et son guide auront l'obligation de suivre une formation de trois heures avant de pouvoir aller sur la route.

Création d'une troisième filière

Enfin, on note également la création d'une troisième filière : l'auto-école rapide. Plus besoin d'attendre trois mois avant de passer son permis. Via cette filière, il pourrait être plus simple à obtenir. "On fait 30 heures, on passe un examen, comme c'est le cas aujourd'hui. Si la personne qui a eu une formation beaucoup plus longue réussit, il a directement un permis définitif", explique Concetta Deletto, présidente de la fédération des auto-école agréées.

Cette nouvelle mesure sera également appliquée en région bruxelloise où il faudra également obligatoirement suivre une formation aux premiers secours pour obtenir son permis théorique.

À noter également : il n'y a pas d'obligation de suivre la formation dans la Région de son domicile. La délivrance du permis reste une compétence fédérale et le permis obtenu sera européen, comme actuellement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK