Le patron de la SNCB explique le chaos sur le réseau par la météo extrême

A cause des chutes de neiges, des aiguillages à Forest, Bruxelles-Midi et ailleurs dans le pays ont été bloqués. "Beaucoup d'aiguillages ont été réchauffés, mais les chutes de neige intempestives ont mis à mal cette action", a expliqué Descheemaecker.

Le patron de la SNCB n'a pas estimé qu'un matériel vieillissant pouvait être la cause des problèmes. "A ma connaissance, cinq locomotives ont totalement été immobilisées. Quatre d'entre elles étaient âgées de plus de 35 ans. Sur un total de 4000 trains, cela me paraît pas trop mal".

Descheemaecker a reconnu que la communication dans les gares aurait pu être meilleure. "Il est temps de prévoir une nouvelle génération de panneaux électroniques pour transmettre en temps réel des informations aux voyageurs. Il est dommage que la plupart des panneaux soient restés blanc".

Selon Descheemaecker, la situation dans les pays voisins fut encore plus difficile.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK