Le Parlement européen veut mieux protéger les enfants des jeux vidéos violents

RTBF
RTBF - © RTBF

Le Parlement européen a réclamé jeudi l'adoption, par les créateurs et les vendeurs de jeux vidéos ainsi que les propriétaires de cybercafés, d'un code de conduite afin de mieux protéger les jeunes des jeux extrêmement violents.

Les eurodéputés appellent également, dans ce rapport non-contraignant, les industriels du secteur à doter les consoles d'un "bouton rouge", lequel permettrait aux parents de bloquer les jeux vidéos afin de mieux en contrôler l'usage. Mais la première chose à faire, selon le Parlement, c'est de renforcer l'actuel régime d'étiquetage PEGI (Pan European Games Information), un système de pictogrammes apposés par l'industrie sur les emballages des jeux pour signaler un contenu éventuellement violent, effrayant ou à caractère sexuel. En réclamant l'adoption d'un code de conduite pour le secteur, les eurodéputés espèrent que ses acteurs agiront dans l'esprit du système PEGI. Les jeux jugés inadaptés aux mineurs ne pourraient ainsi plus leur être vendus, sous peine de lourdes sanctions, plaide le Parlement. Les députés soulignent toutefois dans leur rapport que certains jeux vidéos peuvent être utiles au développement des enfants, en stimulant notamment leur créativité ou leur sens de la réflexion stratégique.

(Belga)