Transport des produits bio: le Parlement européen s'apprête à voter des règles moins strictes

Le Parlement européen s'apprête à voter des règles moins strictes pour le bio
Le Parlement européen s'apprête à voter des règles moins strictes pour le bio - © LOIC VENANCE - AFP

Des traces de pesticides dans les produits bio. Jusqu'ici, c'était interdit. Mais un nouveau règlement plus permissif sera voté ce jeudi par le Parlement européen.

En cas de pollution accidentelle lors d'un transport par route ou par bateau, les produits ne devront plus, systématiquement, être retirés du marché. Des normes minimales seront tolérées. 

Objectif : permettre une plus grande circulation (ou mobilité) des produits "bio" sur le plan international. 

Mais en Belgique, les producteurs bio font de la résistance. Ils veulent maintenir la tolérance "zéro pesticide" : "Le message que moi je reçois de cette réglementation européenne, c'est qu'en fin de compte cette réglementation vise à faciliter la mobilité des produits. L'agriculture biologique n'a de logique que quand on fait vivre la production locale et la consommation locale. Donc, dans l'absolu, à Nature et Progrès, cela ne nous intéresse pas qu'on importe du blé d'Ukraine ou que l'on fasse venir les produits de tous les coins d'Europe ou du monde pour vendre dans nos magasins", explique Marc Fischer, le secrétaire général de l’association "Nature et Progrès". "Ce qu'il faut faire, c'est acheter les produits qu'on produit localement et bien entendu, acheter des oranges et des bananes que l'on produit en Espagne ou dans les îles Canaries. Mais d'abord, manger des productions locales".

Produits Bio ou non Bio, une différence de goût ? On n'est pas des pigeons 05/06/17