Le pape nomme deux femmes laïques sous-secrétaires à la curie

Très peu de femmes ont des postes à responsabilités au sein du Vatican.
Très peu de femmes ont des postes à responsabilités au sein du Vatican. - © POOL DIDIER LEBRUN - BELGA

Le pape François a nommé deux femmes mariées et mères de famille sous-secrétaires à la curie, le gouvernement du Vatican, un niveau de responsabilité où seules trois femmes avaient été élevées jusqu'à présent.

Gabriella Gambino, 49 ans, et Linda Ghisoni, 52 ans, toutes deux Italiennes, sont nommées au dicastère (ministère) pour les laïcs, la famille et la vie, dirigé par le cardinal américain Kevin Farell. La première est chargée de la vie, la seconde des fidèles laïcs.

Mme Gambino était jusqu'à présent chercheuse et professeure agrégée de bioéthique, et membre de l'Institut pontifical théologique Jean Paul II pour les sciences du mariage et de la famille.

Peu de femmes avec des responsabilités au Vatican

Mme Ghisoni est pour sa part une juriste ecclésiastique spécialisée dans les causes de nullité des mariages, ces procédures par lesquelles l'Eglise peut déclarer qu'un mariage religieux n'a jamais existé en raison d'un vice au départ.

Sans remettre en question le caractère indissoluble du mariage catholique, le pape François a pris des mesures en 2015 pour rendre ces procédures d'annulation plus simples, plus rapides et moins coûteuses.

Avant elles, seules deux femmes avaient accédé à leur niveau de responsabilité au Vatican: l'Australienne Rosemary Goldie, sous-secrétaire pour les laïcs de 1966 à 1976, et la religieuse italienne Rosanna Enrica, sous-secrétaire pour les religieux de 2004 à 2011.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK