Le pape ne veut pas d'ambassadeurs et évêques mondains mais des pasteurs

Illustration - Le pape ne veut pas d'ambassadeurs et évêques mondains mais des pasteurs
Illustration - Le pape ne veut pas d'ambassadeurs et évêques mondains mais des pasteurs - © AFP / OSSERVATORE ROMANO

Le pape François a dessiné vendredi le profil qu'il souhaite pour les nonces, ambassadeurs du Saint-Siège, les invitant à être des "pasteurs" allergiques à la mondanité. Dans ce premier discours devant 148 nonces en exercice ou à la retraite, François a fait un discours très peu axé sur la diplomatie mondiale, mais bien plus sur sa vision de l'Eglise. Les nonces ont pour rôle de repérer les candidats pour devenir évêques, et le pape a beaucoup insisté sur cette responsabilité.

Lors de son discours auquel il a confié avoir longtemps réfléchi, François a exprimé son fort désir de mieux "connaître" les nonces, d'avoir "un rapport personnel" avec eux.

Le pape les a invités à être des "médiateurs, pas des "intermédiaires", à "encourager mais aussi à savoir "rappeler à l'ordre".

"Il y a un travail...celui de construire l'Eglise entre les évêques et l'évêque de Rome", a déclaré le pape qui prépare une grande réforme dans le sens de la collégialité.

"Les dossiers sont si nombreux! " Mais "un rapport personnel est essentiel avec le pape, nous devons le faire, a-t-il insisté.

Il a invité les nonces à "élaguer la vigne de leur vie des feuillages inutiles", à accepter le "détachement de soi" et la "mortification".

François les a invités à "ne pas tourner en ridicule une mission sainte" par des attitudes mondaines.

"C'est une formule forte mais elle est vraie! ", s'est-il exclamé. "Céder à l'esprit mondain nous expose, surtout nous pasteurs, au ridicule: nous pourrons peut-être recevoir quelques applaudissements, mais ceux qui semblent nous approuver nous critiqueront sitôt le dos tourné", a-t-il remarqué.

Les nonces qui ont la mission de trouver les futurs évêques, doivent "veiller avant tout à ce que ceux-ci soient des pasteurs, proches des gens --"proche", c'est le premier critère, plus que d'avoir un grand cerveau"--.

"Soyez attentifs", a-t-il insisté, à ce que ceux que vous choisissez ne soient pas des ambitieux, qu'ils ne soient pas à la recherche de la distinction épiscopale".

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK