Ce "rhume" persistant qui oblige le pape François à annuler ses activités, agite les médias et les réseaux sociaux

Ce n'est pas la première fois ces derniers jours que le souverain Pontife renonce à l'une des activités prévues par son agenda.
2 images
Ce n'est pas la première fois ces derniers jours que le souverain Pontife renonce à l'une des activités prévues par son agenda. - © ALBERTO PIZZOLI - AFP

Le pape François a annoncé dimanche qu'il ne participerait pas à une traditionnelle retraite spirituelle de six jours avec la Curie à Ariccia, au sud de Rome, en raison d'un "rhume". "Malheureusement, un rhume me contraint à ne pas participer cette année" à cette retraite de Carême, a-t-il déclaré dimanche à l'issue de la prière de l'Angelus, prononcée sur la place Saint-Pierre depuis la fenêtre du palais apostolique. En s'adressant aux fidèles, le pape a eu deux quintes de toux.

Le pape lors de la prière de l'Angelus

Santé fragile

Ce n'est pas la première fois ces derniers jours que le souverain Pontife renonce à l'une des activités prévues par son agenda. Jeudi déjà, il avait renoncé à se rendre à San Giovanni in Laterano pour la célébration et les rites du premier jour de Carême. Il en avait fait de même vendredi, lorsqu'il avait annulé toutes les audiences prévues après la traditionnelle messe matinale. Une attitude dont le pape François n'est pas coutumier. 

En ces temps de Coronavirus, la nouvelle ne passe pas inaperçue même si les communiqués officiels se veulent rassurants et continuent à parler de rhume saisonnier. Jorge Mario Bergoglio, le pape François donc, a en effet eu de graves problèmes pulmonaires dans sa jeunesse entraînant l'ablation d'un poumon en 1957. Cette particularité avait impacté la santé du pape François au point de devenir une question importante lors du conclave ayant mené à son élection.

Rumeurs et Fake News

Comme souvent sur les réseaux sociaux, les rumeurs enflent bien plus rapidement que les vérifications. Cela a notamment été le cas sur Facebook où de nombreux posts faisaient état d'une communication émanant du Vatican et reconnaissant que le souverain pontife avait été testé deux fois positif. Une information, vérifiée, infirmée et par la suite effacée par Facebook. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK