Le Nutella une nouvelle fois mis en cause, mauvais pour la santé?

Les phtalates sont des plastifiants chimiques utilisés dans la fabrication des emballages souples et durables. Une utilisation dénoncée dans le reportage diffusé mardi par Arte, intitulé "L'emballage qui tue".

La substance migre, à chaque fois, de l'emballage dans le produit, affirme dans ce documentaire le Dr Marike Kolossa-Gehring, toxicologue à l'Office fédéral allemand de l'environnement, responsable d'une étude sur le sujet.

Lors de ces analyses, une forte concentration de DEHP, le phtalate considéré comme le plus dangereux, a été détecté dans les tartines de Nutella. Une information confirmée par Ferrero qui a, elle-même, procédé à des analyses. Mais le producteur affirme que la présence de ces phtalates n'est pas assez importante pour nuire à la santé.

En attendant, les experts sont unanimes : les phtalates agissent comme un leurre hormonal et provoquent principalement des dérèglements hormonaux. La stérilité chez les hommes en est un exemple (il y a de plus en plus de cas en Europe). Ce "poison" agit même avant la naissance, chez la femme enceinte, nous dit-on.

Une autre étude menée par l'Office fédéral de l'environnement montre également le danger que cela représente chez les jeunes enfants. Sur 600 enfants examinés, 100% d'entre eux présentaient des traces de phtalates dont cinq importants. Chez 20% d'entre eux, cette présence était en "quantité critique", autrement dit toxique.

Notons que le Nutella n'est pas le seul produit dans lequel on retrouve ces phtalates, on en retrouve dans certains paquets de bonbons, dans les bouteilles de coca-cola et même dans certains laits bios. Mais ce sont aussi et surtout les produits venant d'Asie qui sont pointés du doigt.

Dans l'industrie du jouet, l'utilisation des phtalates est déjà interdite en Europe depuis 1999. Pour tous les autres secteurs, cela devrait être complètement abandonné d'ici 2012.


C. Biourge

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK