Le nouvel Erasmus veut doubler le nombre d'étudiants à l'étranger

La commissaire européenne chargée de l'Education et de la Culture, Androulla Vassiliou
La commissaire européenne chargée de l'Education et de la Culture, Androulla Vassiliou - © Olivier Hoslet (EPA)

Le programme européen d'échanges pour les étudiants Erasmus va fortement se développer à partir de 2014: l'Union européenne veut porter à cinq millions le nombre de bénéficiaires grâce à un bond de 70% de son budget, selon un projet annoncé mercredi.

"Jusqu'à cinq millions de personnes, soit presque deux fois plus qu'actuellement, devraient bientôt avoir la chance d'aller étudier ou suivre une formation à l'étranger grâce à une bourse Erasmus" entre 2014 et 2020, a annoncé la commissaire européenne chargée de l'Education et de la Culture, Androulla Vassiliou.

Parmi eux, trois millions seront des étudiants de l'enseignement général et professionnel, 700 000 des stagiaires en entreprises et plus de 500 000 des bénévoles. Un million d'enseignants et de formateurs devraient aussi obtenir des financements pour enseigner ou se former à l'étranger, selon la Commission.

Pour cela, la Commission entend réunir tous les mécanismes européens mis en oeuvre dans l'éducation, la formation et la jeunesse au sein d'"Erasmus pour tous", un programme d'ensemble bénéficiant de la notoriété d'Erasmus, lancé en 1987.

Cela permettra "de réduire la fragmentation" des activités, de les "rendre plus efficaces" et de "faciliter la demande d'une bourse", selon la Commission.

Quelle mobilité ?

Actuellement, les étudiants se plaignent parfois de la complexité à remplir les conditions pour obtenir une aide à la mobilité au sein de l'UE.

"Erasmus pour tous" sera doté d'un budget total de 19 milliards d'euros pour la période 2014-2020, en hausse de 70% sur les financements actuels.

Androulla Vassiliou a défendu ce bond en pleine crise économique en affirmant "qu'investir dans l'éducation et la formation était le meilleur placement pour l'avenir de l'Europe". "Etudier à l'étranger permet d'améliorer les compétences linguistiques et les capacités d'adaptation", deux atouts importants dans la recherche d'un emploi, selon elle.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK