Le nombre de plaintes pour exploitation sexuelle diminue fortement

Des prostituées attendent le client
2 images
Des prostituées attendent le client - © PHILIPPE DESMAZES (AFP)

Le nombre de personnes contre qui un procès-verbal pour exploitation sexuelle a été dressé a diminué d'un tiers l'an dernier. Le nombre de faits enregistrés a lui aussi baissé fortement, peut-on lire lundi dans De Morgen.

Il se pourrait qu'il y ait un glissement vers plus de prostitution "cachée", dans des chambres d'hôtel ou des salons de massage par exemple.

Entre 2008 et 2010, le nombre de faits d'exploitation sexuelle avait augmenté de 20%, pour atteindre 633 cas en 2010. Mais l'an dernier, on a constaté une forte diminution, à 471 faits, est-il ressorti de la réponse de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet à une question de la députée N-VA Zuhal Demir.

Les chiffres de la police montrent également que le nombre d'auteurs enregistrés pour de tels faits a fortement baissé, de 414 en 2008 à plus de 500 en 2009 et 2010 avant de retomber à 353 en 2011. "Je ne pense pas qu'il y ait moins d'exploitation. Une partie de la prostitution disparaît simplement des radars", réagit Patsy Sörensen, de l'asbl Payoke qui accueille les victimes de l'exploitation sexuelle et de la traite des êtres humains. L'analyse est partagée par Joëlle Milquet, qui souhaite que la police soit plus attentive à la prostitution "cachée".
Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK