Hausse du nombre de divorces en 2013: des raisons économiques

Le nombre de divorces... et de mariages ont fortement augmenté en 2013
Le nombre de divorces... et de mariages ont fortement augmenté en 2013 - © MYCHELE DANIAU

Ces dernières années, avec un profil familial en perpétuelle évolution, le taux de divorce des Belges était plutôt en baisse. Les couples attendant peut-être que le gros de la crise passe avant de se lancer dans les démarches.

Mais l’année passée, la tendance est repartie à la hausse. En effet, selon les dernières statistiques de la Fédération des Notaires, il y a eu 15% de divorces en plus en 2013 par rapport à 2012. C’est une véritable reprise puisque ces dernières années les divorces n'avaient plus vraiment la cote.

Les couples ne se disputent évidemment pas plus qu’avant. La raison de cette hausse est plutôt économique. Bart Opstal, le porte-parole de la Fédération des Notaires, explique : " Ce sont, dans la plupart des cas, des gens qui avaient déjà l’intention de divorcer lors des années précédentes, mais ils avaient reporté cette décision parce qu’ils voulaient être sûrs de leur situation économique. Ils voulaient s’assurer de ne pas perdre leur travail. Et apparemment, tout cela a changé en 2013 ".

Mais la reprise économique va également de pair avec des évènements plus heureux. Effectivement, les contrats de mariage ont connu la même hausse de 15% l'an dernier. Et ce, pour les mêmes raisons que les divorces selon Bart Opstal.

Enfin, plus inattendu : de plus en plus de personnes rédigent aussi un testament. Et là, la crise économique n'y est pour rien : " Nos relations sont devenues beaucoup plus complexes. Il y a beaucoup plus de seconds ou de troisièmes mariages, de cohabitation,…et toute cette complexification familiale fait que si on veut régler une succession, on doit faire plus appel qu’avant à la rédaction d’un testament ".Cette hausse est plutôt significative puisque 40% de testaments en plus ont été rédigés en 2013 par rapport à 2012.

Barbara Schaal et Cindy Ferrière

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK