Le nombre de cas positifs augmente à Bruxelles, on enregistre plus d'hospitalisations

La situation épidémiologique en Région de Bruxelles-Capitale reste à surveiller: le nombre de cas positifs augmente et on commence à enregistrer plus d'hospitalisations.

Le nombre de personnes en unités de soins intensifs reste pour l'instant sous contrôle, a indiqué vendredi la Commission Communautaire commune.

Selon l'institution bicomunautaire, le taux d'incidence (le nombre d'infections pour 100.000 habitants) continue d'augmenter : il a atteint 275 vendredi, le 30 juillet, contre 232 le 23 juillet.

Le taux de positivité (la proportion de tests positifs par rapport à l'ensemble des dépistages effectués) est passé de 2,6% le 23 juillet dernier à 3,7% le 30. Selon la CoCom, cette évolution est directement liée aux retours de voyages.

La capacité de testing est maximale

Pour y faire face, la capacité de testing est maximale, le suivi des personnes infectées par les agents de terrain est renforcé et un bus spécialement affrété pour le dépistage est stationné à la Gare du Midi depuis vendredi. 

La valeur R (le nombre d'infections provoquées par une personne malade) stagne mais reste au-dessus de 1. Elle est de 1,10 le 30 juillet, ce qui signifie que l'épidémie se poursuit.

Le nombre d'hospitalisations continue à augmenter: de 80 le 23 juillet à 103 le 29. Cependant, le nombre de personnes en unités de soins intensifs dans les hôpitaux bruxellois reste relativement stable : il était de 35 le 29 juillet, contre 33 le 23.

Par ailleurs, si aucun décès n'était à déplorer la semaine passée à Bruxelles, trois personnes sont décédées cette semaine.

Entre le 12 et 25 juillet, le variant Delta était le plus répandu en Belgique. Il a atteint un taux de 89%, contre 75,5% la semaine dernière.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK