Le nombre d'infractions à l'étiquetage de l'alimentation a plus que doublé en cinq ans

L'AFSCA travaille également sur l'information à propos des allegènes
L'AFSCA travaille également sur l'information à propos des allegènes - © Flickr

L'Inspection Economique a dressé plus de mille procès-verbaux (1088) pour infractions, à la réglementation en matière d'étiquetage, de dénomination, d'origine, de méthode de production, de composition, et de publicité pour des aliments, au cours des cinq dernières années. Par an, le nombre d'infractions a augmenté sensiblement, passant de 91 à 241 cas. Dans 125 cas, un pro justitia donnant lieu à un règlement à l'amiable ou transmis au parquet en vue de poursuites éventuelles a été établi.

La plupart des contrôles ont eu lieu dans les secteurs de la viande, du poisson, du vin et des légumes, ressort-il d'une réponse du ministre de l'Economie et de la Consommation, Kris Peeters (CD&V) à une question écrite de la députée Leen Dierick (CD&V).

Depuis l'an dernier, l'Agende Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) s'est également lancée dans le contrôle de l'information au sujet des substances allergènes. "Il est nécessaire de continuer à assurer un suivi. Six mille contrôles ont été effectués en ce qui concerne la transmission écrite d'information à ce sujet, sur des produits alimentaires non-emballés. 60% de ceux-ci se sont révélés conformes." D'après la députée, 17 000 contrôles, parmi lesquels 34% de conformes ont été effectués.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK