Le nombre d'incidents avec des drones dans l'espace aérien belge a doublé en un an

Le nombre d'incidents avec des drones dans l'espace aérien belge a doublé en un an
Le nombre d'incidents avec des drones dans l'espace aérien belge a doublé en un an - © Drew Angerer - AFP

De 15 incidents de drone dans l'espace aérien belge en 2017, on est passé à 30 en 2018, selon des chiffres dévoilés par le porte-parole de Skeyes (anciennement Belgocontrol), Alain Knieps. Et depuis 2015, ce chiffre est en constante augmentation : il n'y a eu que 6 incidents en 2015, et 11 en 2017.

"La plupart du temps il s’agit d’un signalement d’un pilote de la présence d’un drone dans un endroit où il ne peut pas voler. Et alors nous avertissons immédiatement la police." Le problème en effet est que les drones sont indétectables par les radars, car trop petits.

"L’incident le plus grave s’est déroulé en octobre 2017, où il y avait des signalements de plusieurs drones dans le couloir d’approche de l’aéroport de Liège, et les contrôleurs aériens ont du rediriger tous les flux d’avions qui étaient en approche." Mais la plupart des incidents viennent de "pilotes de divertissement qui ne connaissent pas les règles régissant l’espace aérien en Belgique, mais aussi des pilotes professionnels qui volent sans dérogation."

Afin d'éviter de mieux informer les pilotes de drones, amateurs ou professionnels, Skeyes a développé l'application "Droneguide", qui informe le pilote de drone s'il est autorisé de voler, et sous quelles conditions.

Renaud Fraiture, vice-président de la Fédération belge du Drone, estime en tout cas que le nombre d'incidents ne va pas spécialement diminuer, vu l'augmentation de l'utilisation des drones. Et essaye d'imaginer ce qu'un impact entre un drone et un avion pourrait faire comme dégâts :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK