Le nageur amputé Philippe Croizon ambassadeur de Handicap International

Les deux nageurs ont parcouru quelque 60 km en 25 heures de la Papouasie à l'Indonésie, de l'Egypte à la Jordanie, pour finir par les détroits de Gibraltar et de Bering. Ces quatre mois pour relier les cinq continents ont nécessité dix-huit mois de préparation et un budget de 400 000 euros.

"Notre victoire n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan", estime Arnaud Chassery. "Mais si tout le monde se met à l'eau, nos enfants auront la chance de vivre dans un monde plus solidaire."

"Notre duo, un nageur handicapé aux côté d'un valide, est un message en soi pour faire évoluer le regard sur les personnes handicapées", ajoute Philippe Croizon.

De retour des Jeux paralympiques de Londres, ils estiment que l'inclusion pratiquée dans les écoles anglaises permet une meilleure intégration dans la société que les écoles spécialisées de France et de Belgique.

Arnaud Chassery réalisera l'année prochaine l'ascension du Kilimandjaro avec des personnes handicapées.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK