Huit jours consécutifs au-dessus de 30°: le mois d'août a été marqué par une vague de chaleur intense

Le mois d'août a été marqué par une vague de chaleur intense
3 images
Le mois d'août a été marqué par une vague de chaleur intense - © Tous droits réservés

En août, les températures sont restées supérieures à leurs valeurs normales de 18°C durant une grande partie du mois, indique mardi l'Institut royal météorologique (IRM). Août 2020 serait d'ailleurs devenu le mois d'août le plus chaud depuis le début des observations si le temps n'avait pas été plus automnal ces derniers jours. Avec une température moyenne mensuelle de 20,9°C à Uccle, il se classe en deuxième position depuis 1833, après le mois d'août 1997 (21,2°C) et ex aequo avec 1911.

L'IRM souligne par ailleurs que durant la première moitié de ce dernier mois d'été, une vague de chaleur intense a touché le pays. Un record de température pour le mois a été enregistré le 8 août. Ce jour-là, le mercure a grimpé jusqu'à 35,9°C à Uccle.

Les températures extrêmes ont varié au cours du mois entre 10,7°C et 35,9°C, selon les données de la station uccloise. L'IRM précise que du 5 au 16 août inclus, les températures maximales à Uccle ont atteint au moins 25°C et, durant cette période, il y a eu 8 jours consécutifs, entre le 6 et le 13 août inclus, avec des maxima d'au moins 30°C.

"Il n'y a que la vague de chaleur de 1976 qui ait connu une série plus longue, avec 15 jours de chaleur consécutifs", relève l'institut météorologique. La température moyenne de la vague de chaleur de cette année s'élève à 25°C, une valeur dépassée uniquement lors de la vague de chaleur de juillet 2019 (26,9°C).

Dans le reste de la Belgique, la température la plus élevée a été mesurée le 8, à Dilbeek, où le mercure a atteint les 38,2°C. La température la plus basse a été relevée le 5, à Elsenborn (Bütgenbach), où le thermomètre est descendu jusqu'à 4,1°C.

En terme de précipitations, les quantités régionales moyennes ont toutes été inférieures (voire largement inférieures) aux valeurs normales. La quantité mensuelle n'a atteint que 51,4 mm à Uccle (normale: 79,3 mm) en 15 jours (normale: 14,5 jours). La quantité journalière la plus élevée a été relevée le 9 août, avec 11,8 mm. Dans le pays, la quantité de précipitations journalière la plus élevée a été mesurée le 16. À cette date, un cumul de 76,2 mm a été relevé à Herenthout lors d'un orage. Durant le mois, 15 jours d'orage ont d'ailleurs été enregistrés en Belgique (normale: 14,1 jours).

Enfin, la durée d'insolation mensuelle a atteint 190h 49min à Uccle, ce qui est proche de la normale (189h 32min). La vitesse moyenne mensuelle du vent mesurée à la station uccloise était, elle aussi, relativement normale avec 2,8 m/s (normale: 3,1 m/s).

Retrouvez le bilan climatologique du mois d'août au complet sur le site de l'Institut Royal météorologique.

Un été 2020 chaud et sec

L'automne météorologique a débuté ce premier septembre en même temps que la rentrée des classes.

La température moyenne de l'été fut plus élevée que la normale et se retrouve dans les dix étés les plus chauds depuis le début des observations en 1833.  Un été plutôt sec avec un total de 168,2 mm de précipitations, c'est inférieur à la normale estivale de 224,6 mm.  L'été fut un peu plus ensoleillé que la moyenne : 602 heures et 49 minutes d'ensoleillement à Uccle pour une moyenne de 578 heures 20 minutes.  L'ensoleillement de cet été est largement inférieure à celle de l'ensoleillement du printemps 2020 qui était le printemps le plus ensoleillé avec ses 740 heures et 46 minutes.

Retrouvez le bilan complet de cet été 2020 sur le site de l'Institut Royal Météorologique (IRM).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK