Le migrant guinéen décédé sous un bus a été enterré à Berchem-Sainte-Agathe

Le migrant guinéen décédé sous un bus a été enterré à Berchem-Sainte-Agathe
Le migrant guinéen décédé sous un bus a été enterré à Berchem-Sainte-Agathe - © NILS QUINTELIER - BELGA

Amalou Ourez a été enterré mardi à Berchem-Sainte-Agathe. Ce Guinéen de 20 ans était décédé dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 juin, écrasé sous un bus à destination du Royaume-Uni. Vingt-cinq personnes étaient présentes au cimetière de la commune bruxelloise.

Les membres de l'asbl Morts de rue et le collectif de bénévoles Amitié Sans Frontières avaient décidé d'organiser avec plusieurs bénévoles et quelques ressortissants guinéens une cérémonie d'adieu. Plusieurs personnes ont pris la parole pour lire un poème, un texte ou chanter une chanson. La cérémonie s'est terminée par un discours et une prière d'un imam guinéen. Les participants ont ensuite déposé une fleur sur le cercueil.

"Il n'existe aucune voie légale pour ces migrants, ils doivent donc vivre cachés", a déclaré Reed Dhont, d'Amitié sans frontières. "Il faut donc leur donner un adieu digne et pas anonyme. Il faut un lieu pour se souvenir, même si nous ne le connaissions pas personnellement."

Amalou Ourez avait reçu un ordre de quitter le territoire. Espérant fuir vers le Royaume-Uni, le jeune migrant s'était accroché sous un bus stationné à la gare du Nord à Bruxelles. Après quelques kilomètres, un collègue du conducteur a remarqué qu'une personne était cachée sous le bus. Quand celui-ci s'est arrêté, Amalou Ourez s'est fait écraser en raison du système de freinage hydraulique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK