Le livre numérique ne décolle pas en Europe, pourquoi?

Le livre numérique ne décolle pas en Europe, pourquoi?
Le livre numérique ne décolle pas en Europe, pourquoi? - © ADRIAN BRADSHAW - BELGAIMAGE

Depuis plusieurs années le livre se lit aussi en numérique, sur une liseuses, une tablette faite uniquement pour la lecture. Mais contrairement aux Etats-Unis, où le numérique représente une bonne part du marché, en Europe, le livre numérique ne décolle pas. Pourquoi ?

Pierre a été libraire pendant longtemps quand en 2012, il décide avec son ami Benoît, de créer une maison d'édition numérique. Plus de support papier, l'avenir est à la liseuse électronique, en tous cas c'est ce qu'ils croient. "Après un an ou deux d'exploitation où on a fait que du numérique, on s’est rendu compte que les ventes ne décollaient pas, que ce n'était pas possible d'avoir un projet viable avec uniquement du numérique comme support et on s'est dit alors qu'avoir une offre papier nous permettrait d'élargir la diffusion" explique Benoît Dupont des éditions ‘ONLIT’.

La liseuse, qui peut contenir des milliers de titres, n'a pas encore la cote et cette maison d'édition, a donc dû publier des livres papier pour pouvoir survivre. Pierre de Mûelenaere précise "Sur une année de papier et de numérique on a constaté que pour cinq livres vendus il y en avait un seul qui était numérique".

Le livre numérique se vend mieux aux États-Unis

Sur l'ensemble du marché européen, la proportion de livres numériques vendus par rapport aux livres papier est beaucoup moins élevée: moins de 2 % du marché français de l’édition par exemple, selon l’Institut d’études de marché GFK, bien moins qu'aux Etats-Unis.

Mais pourquoi? "Parce que la distribution des librairies sur le territoire américain n'a rien à voir avec les réseaux de librairies qui existent en Europe" explique Marc El Khadem de la librairie ‘Tropismes’ "Si vous représentez, par exemple, un Etat comme l'Arizona, c'est six millions d'habitants pour une superficie qui est dix fois supérieure à celle de la Belgique".

Sans librairie de quartier, il n’est pas facile d'acheter un livre, il faut noter aussi que les habitudes de consommation sont moins traditionnelles dans les pays anglo-saxons et enfin, ajoute Marc El Khadem, il y a le prix qui entre en ligne de compte "La différence de prix entre le livre papier et le livre numérique est plus grande aux États-Unis qu'en Europe. Aux États-Unis, c'est en moyenne 40% de moins, en Europe c'est entre 15 et 30% de moins".

Il semble que le monde de l'édition n'ait pas encore vraiment misé sur le numérique? C’est peut-être une erreur dans un marché en pleine croissance malgré l'attachement du lecteur au livre papier.

Marianne Klaric avec Viviane Saintpo

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK