Le label "TTBM" pour permettre de trouver un médecin "gay-friendly"

Un label pour de meilleures relations entre les patients gays et leurs médecins
Un label pour de meilleures relations entre les patients gays et leurs médecins - © Capture d'écran trestresbonmedecin.be

La relation entre patients homosexuels et médecins, ou infirmiers, sont parfois délicates. Gêne, incompréhension et autres malentendus. Cela peut interférer dans le bon traitement des patients. Une campagne vient d'être lancée par l'asbl Ex-Aequo, soutenue par le gouvernement bruxellois. Un site internet, une charte et un label TTBM (pour "Très très bon médecin") doit permettre à ceux qui le désirent de trouver un médecin gay-friendly.

Dans l'ambiance intime des cabinets de consultation, difficile de raconter sa sexualité face à des médecins pas toujours prêts à entendre l'histoire de leur patient.

Michael François, de l'asbl Ax-Aequo explique que le cas typique, c'est "lorsque le jeune homme se rend chez son proctologue qui lui fait comprendre que s'il avait des relations 'naturelles', tout cela ne serait pas arrivé".

Des propos indélicats, prononcés par des médecins pas forcément homophobes. Guy Pirard, lui-même médecin, est attentif depuis des années à ces questions de genre et de santé. "Il y a une trentaine d'années, l'homosexualité était encore considérée comme une déviance sexuelle. Ceci a bien entendu été aboli. Mais dans l'inconscient collectif du corps médical, c'est quelque chose qui est encore prégnant et qui détermine probablement certains comportements".

L'impact, pourtant, peut-être important. Pour Michael François, le problème c'est que ces personnes ne retournent pas dans une seconde consultation et "sortent du chemin de soins qu'il faudrait avoir".

Un chemin de soin qui sera plus efficace si le médecin connaît le contexte sexuel de son patient. Comme l'explique le docteur Guy Pirard, "le fait de connaître sa réalité sexuelle et les risques éventuels qu'il a pris change tout-à-fait la perspective du diagnostic".

Un angine persistante, un zona ou un psoriasis peuvent déboucher sur des diagnostics différents si l'on prend, ou non, en compte la sexualité du patient.

Le site internet trestresbonmedecin.be s'adresse aux patients, comme aux médecins. Plaisanterie pour initiés, ce label TTBM signifie aussi, dans les annonces de rencontre gay, "très très bien monté"...

Hélène Maquet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK