Le jeu du foulard: un soi-disant jeu très dangeureux

Ces jeux d'évanouissement ne datent pas d'hier mais aujourd'hui on en plus. Il faut dire qu'une dizaine d'enfants ou d'adolescents en sont morts l'an dernier en Belgique, dont 4 rien qu'au mois de novembre. Et à chaque décès, revient le même mauvais scénario. Les petites victimes avaient toutes entre 9 et 14 ans et ont été retrouvées inanimées dans leur chambre, avec un foulard, une ceinture ou une écharpe autour du cou.

Pour que la liste de décès ne s'allonge pas, un père endeuillé a décidé de créer une asbl dont l'objectif est de prévenir et d'informer sur le danger des jeux d'évanouissement. L'asbl Chousingha, en référence au totem de sa fille décédée, a édité une brochure d'information à destination des professionnels de l'éducation et ce avec le soutien de la communauté française et de la ministre de l'enseignement. Une brochure de 12 pages qui vient d'être envoyées à toutes les écoles francophones du pays et aux centres PMS. L'objectif: lever le tabou et donner une information complète sur ces jeux dangereux pour aider les adultes à être plus vigilants et mieux armés pour ouvrir le dialogue avec les jeunes.

 

www.chousingha.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK