Harcèlement sexuel dans les festivals: "Tous les festivals et tous les types de musique sont concernés"

Une campagne contre le harcèlement dans les festivals d'été.
Une campagne contre le harcèlement dans les festivals d'été. - © Plan International Belgique

Dour, Tomorrowland, Rock Werther...: la saison des festivals de musique commence! L'association Plan International Belgique publie un sondage qui met en exergue pour la première fois l'ampleur du harcèlement sexuel lors de ces grands rassemblements de jeunes. Drague lourde et insistante, attouchements et frottements, agressions physiques : ces comportements sont réguliers dans les festivals.

On ne sait pas comment réagir

Anne est une habituée des festivals de l'été. "On m'a dit des mots salaces que je n'ose même pas répéter, j'ai croisé des exhibitionnistes qui me poursuivaient, et une fois, lors d'un mouvement de foule, un homme est passé sous ma jupe et a pénétré son doigt sous ma culotte. Le temps de réagir, et l'agresseur s'est fondu dans la foule. Il n'y avait personne vers qui se tourner". 

L'ampleur des chiffres a surpris Jonathan Moskovic, chargé de plaidoyer chez Plan International : "Une fille sur 6 au cours de ces trois dernières années a été victime de harcèlement sexuel. Tous les festivals et tous les types de musique sont concernés même si les grands rassemblements sont plus propices à ce type d'agressions". Les victimes et les témoins, très jeunes, ne savent pas comment réagir ni vers qui se tourner. Plan International Belgique souhaite que les directions des festivals prennent sérieusement en compte le problème.

Un kit et un numéro de téléphone

A Floreffe, les responsables du festival Esperanzah, ont pris les devants, même si ce festival est moins touché que d'autres. "L'année dernière, nous avons eu quelques cas pour lesquels nous n'étions pas outillés", reconnaît Jérôme Van Ruychevelt, chargé de projet pour Esperanzah. Pour l'édition 2018,  une procédure spéciale, baptisée SACHA, a été conçue avec plusieurs partenaires spécialisés. SACHA pour Safe Attitude contre le Harcèlement et les Agressions. Les festivaliers recevront un kit avec des conseils pour réagir dans différentes situations. "Les bénévoles et le personnel recevront aussi une formation adaptée et des zones de sécurité seront prévues pour mettre à l'abri les victimes et témoins potentiels", précise Jérôme Van Ruychevelt. Enfin, un numéro de téléphone spécialement dédié sera ouvert. Le kit SACHA sera disponible virtuellement dès le 2 juillet sur Esperanza.be et concrètement sur le lieu du festival, à Floreffe, les 3,4 et 5 août.  

Présence active dans les festivals

Plan International Belgique sera présent dans tous les festivals de l'été. Les volontaires iront à la rencontre des festivaliers pour les informer et recueillir leurs témoignages. Plus d'informations : www.planinternational.be/fr

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK