Le grand retour du bug de l'an 2000 (et des problèmes qui vont avec)

Le bug de l'an 2000 à l'origine de nombreux plantages au 1er janvier 2020.
Le bug de l'an 2000 à l'origine de nombreux plantages au 1er janvier 2020. - © FREDERIC BROWN - AFP

C'est le très sérieux magazine scientifique britannique New Scientist qui l'annonce dans ses colonnes, nous n'en aurions pas fini avec le bug de 2000. Pire, le 1er janvier 2020 il aurait été à l'origine du plantage de beaucoup d'ordinateurs, parcmètres, systèmes de paiement, caisses enregistreuses et autres dispositifs électroniques de par le monde. En cause, le subterfuge utilisé fin du siècle dernier afin de contourner le fameux bug de l'an 2000.

Mentir sur les dates

Afin d'éviter le plantage de nombreux systèmes informatiques au passage du nouveau millénaire, de nombreuses sociétés avaient eu l'idée de réécrire partiellement la manière dont l'encodage des dates étaient réalisé. Appelée "fenêtrage",  la technique consistait en quelque sorte à "décaler" la fenêtre des dates de 1900-2000 à 1920-2020, bref de "mentir" aux systèmes. Certes, cela ne faisait que repousser le problème, tout le monde en était bien conscient, mais la plupart pensaient que les systèmes entretemps seraient devenus obsolètes. Résultat, de nombreux systèmes se sont retrouvés en... 1920, avec pour effet le bug de l'an 2000, vingt-ans plus tard. 

Une autre catastrophe le 19 janvier 2038 ?

En a-t-on fini avec Y2K ? Pas vraiment puisque le 19 janvier 2038 à 3 heures 14 minutes et 7 secondes la capacité de stockage de date des ordinateurs 32bits sera à son tour saturée. Et si de nombreux ingénieurs se penchent sur la question afin d'éviter de retomber en... 1901, la solution ne semble pas encore avoir été trouvée. 

Les craintes d'un bug de l'an 2000 en décembre 1999

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK