Le gouvernement wallon veut imposer l'eau gratuite au restaurant, malgré l'opposition de l'HoReCa et de l'industrie

Le gouvernement wallon souhaite imposer l'eau gratuite au restaurant
Le gouvernement wallon souhaite imposer l'eau gratuite au restaurant - © Tous droits réservés

De l’eau gratuite au resto. La proposition émane de la DPR (NDLR: Déclaration de Politique Régionale) concoctée par majorité PS-MR-Ecolo. La proposition est évidemment favorable pour le portefeuille des consommateurs mais pour les militants qui ont créé la page Facebook free tap water, les motifs sont avant tout écologiques, Véronique Mely, volontaire à Free tap Water.

"Le verre est problématique à cause de l’empreinte carbone puisque les bouteilles doivent être transportée dans les restaurants."

Mais voilà l’eau gratuite représenterait un fameux manque à gagner pour les restaurateurs. L'HoReCa estime la vente l'eau en bouteille à un chiffre d'affaire de 400 à 600 millions d'euros. Et le secteur ajoute que les coûts du travail sont élevés en Belgique.

Pour Jean Louis Simonet, administrateur à la fédération de l’HoReCa, si cette proposition voit le jour, elle ne  sera pas sans conséquence. "Soit cette perte financière sera répercutée sur la facture du consommateur, soit cela aura des conséquences sur l'emploi".

Et il y aussi d'autres farouches opposants à la carafe d'eau gratuite comme la fédération de l’industrie de l’eau, David Marquenie secrétaire général de la FIEB  parle d’une perte importante d’activités. 

"Pour certaines entreprises, ça représente une perte de 30% d'activités. Nous estimons que la proposition du gouvernement wallon est étonnante sachant que les grands minéraliers sont wallons".

Il n'empêche chez pas mal de nos voisins comme la France, les Pays-bas ou encore l'Angleterre, l'eau gratuite s'est imposée.

La proposition sera débattue demain en commission du Parlement wallon.

Quoi qu'il en soit pour les restaurateurs et industriels, cette eau gratuite est difficile à avaler au grand dam de certains consommateurs.

Reportage dans notre journal télévisé de la mi-journée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK