Le gouvernement vient en aide à l'Horeca: les serveurs gagneront plus

Le Conseil des ministres a validé deux mesures pour aider le secteur de l'Horeca en difficulté
Le Conseil des ministres a validé deux mesures pour aider le secteur de l'Horeca en difficulté - © SAEED KHAN

Un petit coup de pouce pour aider le secteur de l'Horeca en difficulté : le Conseil des ministres a validé deux mesures vendredi, qui devraient permettre aux serveurs

La première mesure validée par le Conseil vise les travailleurs occasionnels. Ceux-ci bénéficieront d'un nouveau statut qui allégera la charge sociale pour l'employeur et, surtout, qui augmentera le salaire du travailleur. Par exemple, pour un revenu de 100 euros net jusqu'à présent, le travailleur en touchera 152 dès le premier octobre.

La deuxième mesure concerne les étudiants : ils peuvent aujourd'hui prester 50 jours sans payer d'impôts. Les jobistes pourront désormais prester 100 jours sans s'inquiéter des retombées fiscales.

Les nouvelles mesures sont plutôt bien accueillies dans l'Horeca, comme l'explique ce serveur dans un café de Mons : "C'est une très bonne nouvelle ! Ça va être un soulagement pour beaucoup de patrons d'établissements aussi, étant donnés les nombreux frais d'électricité, de gaz, de loyers, sans compter les lois sociales."

Et un autre serveur de s'enthousiasmer : "Je n'engageais pas beaucoup d'étudiants, mais si on peut les prendre 100 jours, on peut par exemple les prendre tout un été, comme des travailleurs saisonniers mais qui ne nous coûteront pas trop en charges sociales."

Un troisième serveur explique quant à lui que "c'est tout le secteur de l'Horeca qui va souffler. Jusqu'ici on était en équilibre, où un rien peut nous faire tomber comme nous faire remonter. Cela va donc faire un grand changement positif."

Ces mesures entreront donc en vigueur après l'été, ce 1er octobre.

Laura Canducci

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK