Le fossile de deux insectes en train de s'accoupler découvert en Chine

Les fossiles d'insectes accouplés sont rares, ce qui fait que l'état actuel des connaissances sur les positions de copulation et l'orientation des organes sexuels au tout début de l'évolution sont limitées, explique le paléontologue Dong Ren de la Capital Normal University en Chine, principal auteur de cette découverte publiée dans la revue scientifique américaine PLOS ONE.

Ce fossile bien préservé de deux Anthocytina perpetua, de petits insectes sautant de plantes en plantes comme des grenouilles, les montrent se faisant face, avec l'organe de reproduction mâle inséré dans l'orifice génital de la femelle. Ce fossile indique que la position des organes génitaux et les positions d'accouplement de ces insectes n'ont pas changé pendant plus de 165 millions d'années, soulignent ces chercheurs.

"Ce fossile rare donne un éclairage sur le comportement sexuel de ces insectes à cette période du Jurassique moyen et fournit des informations importantes pour comprendre leurs positions pour se reproduire et l'orientation de leurs organes génitaux", explique Dong Ren.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK