Le diesel est-il finalement moins polluant que l'essence? "Il vaut mieux investir dans l'électrique"

Test antipollution d'un véhicule diesel
Test antipollution d'un véhicule diesel - © PATRICK PLEUL - AFP

Le scandale du Dieselgate a clairement mis à mal l'image du moteur diesel : accusé d'être plus polluant que les autres, il a été condamné par les automobilistes (qui en achètent de moins en moins) et par les gouvernements (qui ont décidé de les interdire à terme). En 2017 un nouveau protocole d'homologation (appelé WLTP) mesurant les rejets polluants a été mis en service. L'essence et le diesel polluent tous les deux, mais pas de la même façon. L'essence produit plus de CO2, responsable de l'effet de serre; les moteurs diesel, plus d'oxydes d'azote et de particules fines.

Green NCAP est un consortium européen regroupant des organisations de consommateurs, qui teste l'impact environnemental des véhicules. Selon la dernière étude publiée en juillet 2019 par Green NCAP, certains modèles de voiture diesel font "aussi bien" que des modèles électriques, en matière de pollution. La star de cette étude est un modèle Mercedes-Benz et son moteur diesel, avec un score d’émissions polluantes de 10/10, c'est-à-dire en-dessous des seuils fixés par la réglementation. Cette note maximale est obtenue notamment grâce à son procédé chimique qui rend moins nocif l’oxyde d’azote.

L’oxyde d’azote, aussi appelé Nox, est un puissant polluant dangereux pour la planète et pour la santé humaine. C'est l’un des quatre polluants pris en compte dans ces tests. Problème : il reste d’autres paramètres inexplorés, explique François Perl, directeur général du service des indemnités à l’INAMI : "Ces tests ne concernent pas toute une série de polluants, dont des micro-particules fines, sur lesquelles on a encore très peu de prise par rapport à l'impact sur la santé publique".

"Il vaut mieux investir dans l'électrique"

L'association de consommateurs Test-Achats, qui relaie l'étude faite par Green NCAP, insiste : le diesel, dans les véhicules les plus récents, n’a jamais été aussi peu polluant qu’aujourd’hui. Encore faut-il l’utiliser à bon escient, met en garde Julie Frère, porte-parole : "Le diesel n'est absolument pas adapté si on roule en ville, si on roule pendant moins d'une demi-heure, et si on ne roule pas longtemps sur l'autoroute. Il y a donc des paramètres à prendre en considération avant d'acheter du diesel. Et, si on a aujourd'hui des moyens financiers aujourd'hui pour se le permettre, c'est mieux d'investir dans la technologie du futur : le véhicule électrique évidemment".

L'an dernier, la Belgique comptait plus de 3 millions de véhicules diesel pour 2,6 millions de voitures essence et quelques 10.000 voitures électriques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK