Le cruise control ou régulateur de vitesse, une aide à la conduite qui peut être source de danger

Le cruise control, une aide à la conduite qui peut être source de danger en cas de mauvaise utilisation.
Le cruise control, une aide à la conduite qui peut être source de danger en cas de mauvaise utilisation. - © Mark Doliner - Flickr

Le cruise control ou le régulateur de vitesse, pratiquement tous les nouveaux véhicules en sont équipés, et même certaines motos. Une aide à la conduite qui permet de garder le véhicule à une vitesse constante, sans toucher à l’accélérateur.

Si cette nouvelle technologie peut être relaxante pour le conducteur, elle n’est pas sans danger. Surtout si elle est mal utilisée.

À la base, nous rappelle Luigi Vroman, porte-parole de la Peugeot Driving Academy (le Centre de Maîtrise de la Route à Nivelles), le régulateur de vitesse "a été créé pour être utilisé sur les autoroutes". Et plus spécialement pour "soulager les conducteurs qui doivent faire de longues distances". A condition qu’il n’y ait pas trop de circulation et que le temps soit au beau fixe.

Évitez le régulateur par temps de pluie

Rouler sous la pluie, est d’ailleurs totalement déconseillé : "Le cruise control, il ne voit pas qu’il y a de la pluie ou qu’il y a des flaques d’eau sur la route. Donc il ne va pas adapter la vitesse aux conditions de circulation et quand on arrive dans une flaque d’eau, le risque d’aquaplaning est plus élevé. Le risque est plus élevé parce que justement la voiture va flotter sur l’eau et continuer à accélérer sur l’eau. Ce qui pourrait provoquer un patinage", explique ce spécialiste de la conduite. Alors que si on n’avait pas mis le régulateur de vitesse, "le simple fait de lâcher l’accélérateur permet de diminuer progressivement la vitesse de la voiture".

Attention à ne pas s’endormir au volant

Si le régulateur de vitesse permet au conducteur du véhicule d’être plus relax, il devient parfois tellement relax qu’il s’endort. Dès lors, mieux vaut ne pas l’utiliser si on est fatigué.

Des études prouvent également que l’on reste moins attentif et que les temps de réaction en cas de danger sont plus longs.

Certains ont également tendance à s’approcher davantage des véhicules. C’est d’ailleurs pour cette raison que les constructeurs proposent aujourd’hui des régulateurs de vitesse adaptatifs. Ils permettent de garder une distance de sécurité entre votre véhicule et celui qui vous précède. Si la voiture devant vous freine, votre véhicule va freiner, seul, automatiquement. Ce qui parfois peut surprendre…

Privilégiez le limiteur en ville

En ville aussi, l’utilisation du régulateur de vitesse est déconseillée. Mieux vaut utiliser le limiteur, affirme Luigi Vroman : "Avec le limiteur, quand je vois un piéton ou une voiture qui veut quitter le stationnement, j’ai plutôt le réflexe de relâcher la pédale de gaz et diminuer encore un petit peu plus ma vitesse. Quand j’ai mon cruise control, j’ai moins ces réflexes-là parce que là j’ai plus envie de maintenir ma vitesse constante. Donc pour moi en ville, le limiteur est une bonne solution technique pour ne pas dépasser les limitations de vitesse".

Et contrairement à ce que beaucoup pensent, le limiteur permet d’accélérer au-delà de la limite fixée "si on accélère à fond""Donc si jamais pour une raison ou l’autre, on doit augmenter la vitesse, en appuyant à fond sur la pédale de gaz, la voiture va quand même prendre de la vitesse".

Reste que les nouveaux véhicules sont de plus en plus remplis de nouvelles technologies. Des aides à la conduite pour lesquels nous n’avons pas été formés. Mais dont il faudra s’habituer avant l’arrivée de la voiture autonome.

Journal télévisé 04/04/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK