Le corps de B. Fischer exhumé pour un test de paternité

RTBF
RTBF - © RTBF

La Cour suprême d'Islande a autorisé mercredi l'exhumation du corps du champion d'échecs Bobby Fischer, décédé en 2008, afin de procéder à des tests pour vérifier s'il est ou non le père de la petite philippine Jinky Young, comme l'affirme sa mère, a indiqué la station de radio RUV.

La Cour suprême est revenue sur une décision prise par le Tribunal de Reykjavik le mois dernier et décidé l'exhumation de Fischer, enterré au cimetière de Laugardaelir Church dans le sud de l'Islande.

La fortune du champion d'échecs est estimée à quelque deux millions de dollars (1,6 million d'euros) et est également réclamée par une épouse, deux neveux américains et le gouvernement des Etats-Unis pour des taxes impayées.

Selon RUV une nouvelle preuve a mis en évidence que Fischer avait tranféré de l'argent à la mère de la fillette en 2006 et 2007, tendant à accréditer l'hypothèse qu'il était bien son père.

La cour a donc autorisé des prélévements d'ADN du corps de Bobby Fischer pour être comparés à celui de la fille et de sa mère.

Né aux Etats-Unis, Bobby Fischer se rendit notamment célèbre en battant le champion du monde soviétique Boris Spassky à Reykjavik en 1972, à l'époque de la Guerre froide.

Il prit la nationalité islandaise en 2005 pour échapper à une extradition aux Etats-Unis où il était réclamé par la justice pour n'avoir pas respecté les sanctions internationales prises à l'encontre de la Yougoslavie en 1992 en acceptant de jouer à Belgrade.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK