Le coronavirus peut-il être transmis par aérosol, un mode plus invasif ?

La question de savoir si le coronavirus peut être transmis par aérosol est importante car elle remet en question les mesures prises par les différents gouvernements ainsi que par chaque citoyen. Effectivement, si éviter les contacts directs avec les personnes infectées et conserver une bonne hygiène, avec un lavage régulier des mains, peut limiter la propagation d’un virus qui ne se transmet pas ou peu par aérosol, ce dernier mode de transmission pourrait changer la donne et les rendre insuffisantes.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Effectivement, la transmission par aérosol implique qu’il suffit de micro-gouttelettes en suspension dans l’air pour infecter une personne. Il faut donc, pour cela, être en contact, relativement proche tout de même et pendant un certain temps, avec une personne contaminée.

"Pas un élément moteur de transmission"

"Avec la transmission par aérosol, le virus se retrouve dans des particules beaucoup plus fines, donc il peut se transmettre beaucoup plus loin. C’est possible dans le milieu hospitalier. Mais en extérieur, c’est autre chose. Et dans le rapport de l’OMS en Chine, les experts chinois, les plus expérimentés pour ce qui est du coronavirus pour le moment, disent noir sur blanc que la transmission par aérosol est possible, mais que ce n’est pas un élément moteur de la transmission", indique Marius Gilbert, chercheur en lutte biologique à l’ULB. Il rappelle d’ailleurs qu’il vaut mieux éviter de toucher les objets en contact régulier avec les gens, comme les poignées de portes ou les claviers de distributeurs par exemple.

Marc Wathelet, un autre chercheur qui a travaillé sur les coronavirus, a un avis très tranché sur la question. Pour lui, le gouvernement mène une politique de l’autruche et ne prend pas les "mesures extrêmes qui s’imposent". Selon ce dernier, contrairement au Sras et au Mers, le Covid-19 est transmissible par aérosol.

"Toute une série d’indices montre que c’est possible. De plus, la moitié des cas sont dû à une transmission asymptomatique. Donc pas par une transmission par postillon. La personne ne tousse pas, ne sait pas qu’elle est malade. Cela laisse penser que la transmission se fait par aérosol", nous dit-il. "Sur certains cas, aujourd’hui, on ne voit pas d’infections des voies supérieures mais directement une pneumonie. C’est un signe d’infection par aérosol, car les gouttelettes sont beaucoup plus fines", selon lui.

Si tous les scientifiques ne sont pas d’accord sur le sujet, et que l’OMS se montre plus nuancée, Marc Wathelet estime que les autorités ne prennent pas conscience de l’ampleur du problème.

"Dans 40 jours, on sera à 200.000 cas en Belgique"

"Si on suit ce que l’épidémiologie dit, il y aura trop de cas pour que le système hospitalier puisse s’en occuper. Il faut donc prendre des mesures strictes dès maintenant. Je calcule que dans 40 jours, on sera à 200.000 cas en Belgique. Si toute la population ne se mobilise pas immédiatement, on va se retrouver dans une situation très difficile", alerte-t-il, avant d’ajouter que "les gens ne sont pas préparés au concept de pandémie. La dernière, c’était en 1917-1918. On n’a plus mémoire de ça. Le pouvoir public ne fait absolument rien de ce qu’il devrait être fait".

Pour lui, tous les événements publics comme Batibouw ou autres salons du genre devraient être annulés le temps que l’on trouve une solution pour maîtriser la propagation du virus.

Anne Simon, hygiéniste, nous rappelle pour sa part les gestes élémentaires et indispensables en cette période : "Tout le monde a intérêt à se laver les mains. À quelle cadence ? Ça dépend de ce que l’on a touché. Mais il faut que ce soit un réflexe. Il faut le faire souvent. Il y a deux règles en fait : hygiène des mains et hygiène de la toux", dit-elle. En résumé, il ne faut pas tousser dans ses mains et le mieux est de tousser dans un mouchoir et de le jeter directement à la poubelle. Elle rappelle que le virus est peu résistant à l’air libre, mais peut tout de même perdurer plusieurs heures.

 

Conseils