Le Connector, nouveau cœur de l'aéroport de Zaventem

Image de synthèse - aéroport de Zaventem
Image de synthèse - aéroport de Zaventem - © Tous droits réservés

Le "Connector" sera opérationnel dès 2015. Il va faciliter la vie des voyageurs en permettant une liaison plus rapide entre le check-in et les portes d'embarquement. Un projet à 75 millions d'euros, qui offrira un plus grand confort aux passagers.

Le nouveau bâtiment deviendra le cœur opérationnel de l'aéroport de Zaventem. Plus de 30 000 m², sur deux étages. Une véritable porte d'entrée vers l'espace aérien. Concrètement, le "Connector" va permettre de relier différentes parties de l'aéroport et tous les passagers devront passer par ce bâtiment afin d'y être contrôlé.

Un plus grand confort

180 personnes travaillent actuellement sur le site. A l'intérieur, il y aura 25 espaces de contrôle de sécurité contre 19 actuellement. Ce renforcement devrait permettre plus de fluidité pour les voyageurs.

Pour Yves Van Hooland, responsable du projet, il s'agit d'une "construction en surface qui va remplacer l'actuel tunnel et offrir des espaces éclairés avec une visibilité sur les activités de l'aéroport".

Grande nouveauté pour le voyageur, il faudra d'abord passer par ce bâtiment et son contrôle de sécurité avant de pouvoir accéder aux espaces commerciaux et de détente de la zone internationale. Pour Damien Lombart, responsable de la construction, "le bâtiment a une position centrale, ce qui permettra aux voyageurs de profiter aux mieux des différentes zones commerciales qui seront déployées".

Un projet accès sur l'avenir

De grandes baies vitrées et une vaste plateforme qui permettra d'accueillir 25% de voyageurs en plus. Pour Florence Muls, porte-parole de l'aéroport de Zaventem, "le passager aura vue sur le tarmac, il bénéficiera de la lumière du jour".

Le "Connector" sera opérationnel début 2015 pour les passagers qui circulent à l'intérieur de la zone Schengen. Pour les autres, il faudra attendre quelques mois de plus, début 2016.

Valentin Boigelot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK