Le commanditaire de l'assassinat du châtelain de Wingene est condamné à 27 ans de prison

André Gyselbrecht, le commanditaire de l’assassinat du châtelain de Wingene, est condamné à 27 ans de prison par le Tribunal correctionnel de Bruges. Son complice Pierre Serry écope lui de 21 ans de prison, Evert de Clercq et Franciscus Larmit sont respectivement condamnés à 27 et 15 ans de prison.

Le tribunal a suivi pour l’essentiel les réquisitions du parquet. L'accusation avait réclamé 30 ans de prison pour le principal prévenu, le tribunal l'a globalement suivi. Quels que soient la personnalité ou les projets qu'avait la victime, rien ne peut justifier la méthode expéditive avec laquelle les auteurs ont réglé le problème. Durant cinq ans, le beau-père de la victime a menti à ses proches, manipulé l'enquête pour tenter d'échapper à la justice. Il a aussi manipulé ses complices en brossant un tableau très négatif de la victime. Confronté aux éléments de l'enquête, le principal prévenu a fini par reconnaître ce qu'il ne pouvait plus nier, mais il reste encore aujourd'hui des zones d'ombre. 

Les trois prévenus complices ont également condamnés à de lourdes peines pour leurs rôles respectifs : deux d'entre eux pour avoir recruté des exécutants, le troisième pour avoir participé à l'assassinat. Rappelons que le principal exécutant de cet assassinat est décédé d'un cancer, l'action publique est donc éteinte à son égard. Le jugement rendu ce mercredi n'est pas définitif, les faits ayant été correctionnalisés, parquet et défense disposent d'un possibilité d'appel.

Une sombre histoire familiale

L’affaire se déroule dans un imposant château en Flandre Orientale. Le 31 janvier 2012, le châtelain Stijn Saelens est assassiné à son domicile, son corps sera retrouvé deux semaines plus tard à proximité d’un chalet dont le propriétaire, Pierre Serry, est accusé d’avoir joué un rôle d’intermédiaire dans le recrutement des deux tueurs. 

Le beau-père du châtelain, André Gyselbrecht a finalement avoué devant le tribunal correctionnel de Bruges en mai 2017, avoir donné l'ordre à Pierre Serry d'assassiner le châtelain de Wingene Stijn Saelens. Son beau-fils avait décidé, a-t-il expliqué, de quitter la Belgique pour l’Australie, emmenant au passage ses petits-enfants. Le grand-père ne voulait pas en entendre parler. Soupçonnant par ailleurs son beau-fils d’inceste, il a décidé de commanditer son assassinat. "C'était le dernier recours pour protéger mes petits-enfants. Ils étaient en danger", avait-il déclaré.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK