Le Ciré répond à Francken: "Stopper la migration illégale, mais en respectant la convention de Genève"

Le Ciré répond à Francken: "Stopper la migration illégale, mais en respectant la convention de Genève"
Le Ciré répond à Francken: "Stopper la migration illégale, mais en respectant la convention de Genève" - © Tous droits réservés

Dans le Nieuwsblad, Théo Francken affirme vouloir un arrêt total de la migration illégale en Europe.Qui essaye d’entrer illégalement en Europe doit perdre son droit d’Asile ", prévient Théo Francken. Une proposition personnelle du secrétaire d’Etat qui suscite pas mal de réactions dont celle du Cirée, la Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Etrangers.

"Nous pourrions soutenir l’idée du Secrétaire d’Etat Théo Francken. La migration illégale ne devrait pas exister", explique Sotieta Ngo, la directrice générale du Ciré. Néanmoins, lutter contre la migration illégale suppose qu’il existe des voies d’accès légales. Et pour l’instant, ces accès légaux sont réduits à l’une de leur plus pauvre existence. En réalité, les réfugiés n’ont pas d’autres possibilités que mettre leur vie dans les mains des trafiquants et de tenter des traversées périlleuses ".

Bref pour le Ciré, le meilleur moyen de lutter contre la migration illégale est d’améliorer et d’augmenter les voies légales pour entrer sur le continent européen. Mais que penser de cette volonté de déchoir le droit de demander l’asile en Belgique ? "Théo Francken oublie juste une chose. La convention de Genève relative au Statut des réfugiés qui est la clef de voûte de l’asile partout dans le monde impose aux demandeurs d’être présent sur le territoire du pays dans lequel il sollicite l’Asile", conclue Sotieta Ngo. Bref pour le Ciré, cette proposition personnelle de Théo Francken est loin d’être réaliste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK