Le choc entre le Standard Femina et Anderlecht arrêté à cause d'un envahissement de terrain

Le duel de Super League entre le Standard et Anderlecht a dû être arrêté en cours de seconde période à cause d'incidents entre les supporters. Les deux équipes l'ont annoncé sur Twitter.

Des hooligans se sont introduits sur le terrain et en sont venus aux mains, obligeant l'arbitre à arrêter la partie alors qu'Anderlecht menait 0-1 suite à un but de la Red Flame Tine De Caigny. Le Standard risque un score de forfait.

"Match arrêté en raison de la bêtise de "supporters" qui ont répondu par de la violence pure à des provocations écrites sur les réseaux sociaux", a écrit le Standard Femina sur Twitter.

Dans l'après midi, le Standard a réagi par voie de communiqué et condamne les agissements des deux camps:  "La rencontre de Super League opposant notre Section Féminine à celle du Sporting d’Anderlecht ce vendredi soir a dû être définitivement arrêtée suite à divers affrontements entre pseudo-supporters rivaux."

Nous sommes ici à des années lumières des valeurs de passion, de fierté et de ferveur

Le club dit condamner avec fermeté ces incidents très violents qui sont allés jusqu’à porter atteinte à la sécurité physique des supporters habituels de ce type de rencontres.

Nous sommes ici à des années lumières des valeurs de passion, de fierté et de ferveur qui sont véhiculées avec force par notre institution.

Notre club est par ailleurs interpellé par l’évolution d’un phénomène qui voit de plus en plus souvent des mouvances " dures " fleurter et même infiltrer certains groupes de supporters du Standard de Liège pour nourrir de sombres desseins et ne peut qu’inviter ses vrais supporters à se démarquer vivement de ces diverses tendances.

Nous étudierons évidemment les différentes mesures possibles afin que de pareils événements ne se reproduisent plus à l’avenir."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK