Le chef d'entreprise menacé d'expulsion bénéficie d'un sursis

Juvenal Clavero bénéficie d'un sursis
Juvenal Clavero bénéficie d'un sursis - © Journal Télévisé RTBF

Juvenal Clavero, cet entrepreneur chilien menacé d’expulsion devait embarquer hier, mercredi, à19h30 dans un vol de la Lufthansa. Mais, en fin d'après-midi, l'Office des étrangers lui a annoncé que son rapatriement était annulé pour des "raisons techniques", officiellement un problème de bagages. Selon l'Office des étrangers, ce contretemps ne remet pas la procédure d'éloignement en question. Un nouveau vol sera planifié dans les jours qui viennent.

Difficile de savoir si ce report pour "raisons techniques" cache autre chose, à savoir l'intention de l'Office des étrangers de réexaminer le dossier de Juvenal Clavero. Officiellement, en tout cas, le cabinet de la secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Maggie De Block, n'a donné aucune consigne en ce sens. Ce qui est sûr, c'est que la mésaventure de cet entrepreneur chilien sans papiers suscite beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux.

Arrivé en Belgique en 1999, Juvenal Clavero a introduit une demande de régularisation en 2009. En 2011, il a créé une petite entreprise de ferronnerie d'art, à Gembloux, qui génère pas mal de travail. Mais sa demande de régularisation a été rejetée par l'Office des étrangers et il a reçu un ordre de quitter le territoire en 2012. Il n'a pas obtempéré. Il est privé de liberté depuis le 17 juillet dernier, en attendant son expulsion.

 

François Louis

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK